Le célèbre trompettiste Ron Di Lauro donnera le coup d’envoi au Festival de jazz d’Aylmer.

D’abord, Miles Davis

Le Festival de jazz investit à nouveau le Parc de L’Imaginaire, dans le secteur Aylmer (9, rue Front) du 25 au 28 juillet, le temps de quatre concerts entièrement gratuits.

C’est l’hommage à Miles Davis concocté par le Ron Di Lauro sextet qui ouvrira les festivités, mercredi 25 juillet.

Le célèbre trompettiste Ron Di Lauro et ses talentueux complices interpréteront quelques-uns des grands classiques de Miles Davis. En outre, le sextet revisitera dans son intégralité le disque Kind of Blue, mythique disque que Miles Davis a fait paraître en 1959, sur lequel il improvise et expérimente autour de la musique modale.

Les nostalgiques et les connaisseurs se laisseront séduire par la justesse d’exécution, mais le concert peut tout aussi bien servir d’initiation au jazz.

Roddy Ellias
Jeudi 26 juillet, ce sera au tour du guitariste originaire d’Ottawa Roddy Ellias d’installer ses instruments dans le parc.

Auteur-compositeur respecté depuis plus de quatre décennies, Roddy Ellias a délaissé le piano de sa grand-mère pour une six cordes, avant de se lancer dans des études en jazz et en composition de musique classique.

Il a consacré l’essentiel de son parcours professionnel à combiner les éléments esthétiques et techniques de ses deux passions : la musique classique et le jazz.

Diane Nalini
L’invitée du vendredi 27 juillet, Diane Nalini, a foulé les planches de nombreux festivals de jazz à travers le monde, et a eu l’occasion de chanter pour du président Bill Clinton et Sir Paul McCartney. Cette polyglotte (elle écrit et chante dans quatre langues) ayant enregistré quatre albums encensés par la critique est aussi une physicienne aguerrie, qui a enseigné l’astronomie au niveau universitaire.

Buena Vista Social Club
Le samedi 28 juillet sera l’occasion de célébrer le nonchalant Buena Vista Social Club, à travers l’hommage que le pianiste cubain Rafael Zaldivar et son ensemble ont préparé à ses illustres concitoyens, et leur blues afro-cubain.

M. Zaldivar, qui a été nominé aux prix Juno en 2013 (dans la catégorie « Album jazz contemporain de l’année »), reprend les chansons les plus emblématiques du Buena Vista Social Club. Le répertoire de la troupe composée des vénérables Ibrahim Ferrer, Omara Portuondo et Ruben Gonzales a été popularisé à travers le monde grâce au documentaire que le cinéaste Wim Wender leur a consacré, à l’époque où ils étaient déjà octogénaires ou nonagénaires.

Les spectacles, tous gratuits, sont présentés à 19 h 30.

En cas de pluie, les spectacles se réfugieront sous le toit de l’Hôtel British (71, rue Principale).

Renseignements : limagier.qc.ca