Avril Lavigne avait contracté la maladie de Lyme en 2014.

Avril Lavigne de retour après avoir frôlé la mort

NEW YORK — La chanteuse canadienne Avril Lavigne, devenue célèbre au début des années 2000 avec «Complicated» ou «Girlfriend», a annoncé jeudi la publication d’un nouvel album et témoigné de son combat contre la maladie de Lyme, qui a failli, dit-elle, lui coûter la vie.

Egérie du skater rock ou skate punk, Avril Lavigne a contracté la maladie de Lyme en 2014, mais n’a été formellement diagnostiquée que plusieurs mois plus tard.

«J’ai passé ces dernières années à la maison, malade, à me battre contre la maladie de Lyme», a-t-elle écrit dans un texte publié sur son site jeudi.

Elle a expliqué que le premier titre, issu du nouvel album, qu’elle avait choisi de publier, le 19 septembre, intitulé Head Above Water (la tête hors de l’eau) avait été écrit «pendant l’un des moments les plus terrifiants de ma vie». «J’avais accepté la mort et je pouvais sentir mon corps s’éteindre», se souvient celle qui a grandi en Ontario, mais possède également la nationalité française. «Je me sentais comme si je me noyais. Comme si j’allais sous l’eau et que je devais remonter chercher de l’air.»

La chanteuse explique avoir écrit les chansons du nouvel album dans son lit et sur son canapé, où elle enregistrait aussi, la plupart du temps. Elle a travaillé avec les musiciens Travis Clark et Stephan Moccio sur le premier extrait. «Vraiment, [...] en me permettant de garder le moral, d’avoir des objectifs à atteindre et une raison de vivre, ma musique m’a aidée à me guérir et à me garder en vie», a-t-elle raconté.

L’ancienne star adolescente, qui a écrit beaucoup de ses chansons, avoue avoir hésité avant d’évoquer sa maladie. «Non seulement cela fait partie de ma vie, mais je dois aussi attirer l’attention sur la gravité de la maladie de Lyme», a-t-elle écrit.

Aujourd’hui âgée de 33 ans, Avril Lavigne a créé une fondation destinée à favoriser la recherche sur la maladie de Lyme, transmise à l’homme par la piqûre d’une tique.

Diagnostiquée rapidement, elle n’a, en général, que des effets limités, essentiellement des maux de tête, des accès de fatigue ou des douleurs articulaires.

Non décelée, elle peut provoquer, après plusieurs mois, voire plusieurs années d’incubation, des atteintes articulaires et neurologiques.

Le dernier album d’Avril Lavigne, Here to Never Growing Up, remonte à 2013. Elle n’a pas précisé la date de sortie du nouvel opus, qui contiendra «Head Above Water».

Dans son témoignage publié jeudi, elle a indiqué vouloir repartir en tournée, si sa santé le lui permet. Avec La Presse canadienne