Alicia Moffet a récemment lancé son premier album.
Alicia Moffet a récemment lancé son premier album.

Alicia Moffet: une ballade sur Billie Ave.

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Décrivant comme « très personnel » ce premier album en carrière, Alicia Moffet se glisse dans des sonorités R&B et soul comme si ce genre avait été fait pour elle.

Avec Billie Ave., l’artiste n’a clairement pas voulu rater la cible et pour y arriver, elle s’est entourée de gros calibre de l’écriture et de la réalisation.

Cette première galette offre neuf titres, tous en anglais, mais qui, convenons-le d’emblée, ne font qu’amplifier la dimension internationale de ce projet.

« Je me suis engagée à fond dans la réalisation et j’ai participé à l’écriture, paroles et musique, de chaque chanson, explique l’artiste de 21 ans. C’est mon premier album et je voulais marquer une coupure entre l’ancienne Alicia et la nouvelle ! »

Pour cette nouvelle Alicia – qui est maman depuis un an et qui quittera la vie urbaine en condo vers une maison de banlieue –, la réalisation de ce premier disque est comme une longue ballade sur une avenue parsemée de rencontres, d’arrêts et de petits bonheurs. Une ballade qui l’aura menée vers une amitié marquante, celle avec le réalisateur Richard Beynon alias BYNON.

« Je ne pouvais pas mieux tomber pour la réalisation de mon premier album, avoue-t-elle. BYNON est quelqu’un d’important dans le milieu artistique canadien et en plus, il a son studio ici, à Morin Heights. Ça me permet de maintenir mon processus de création bien vivant. »

L’influence du réalisateur montréalais d’origine britannique est marquante sur l’album.

De facture très contemporaine, les pièces proposées sont résolument ancrées dans la modernité. La voix d’Alicia, à la fois douce et puissante, berce les mélodies.

Quelle soit dans les performances piano-voix ou dans un arrangement plus complexe, on perçoit rapidement l’influence soul et R&B de l’artiste.

Que ce soit dans les premières notes de Body High ou dans les arrangements de Beautiful Scar, impossible pour Alicia de renier ses préférences.

Le piano est aussi omniprésent sur Billie Ave. C’est d’ailleurs sur cet instrument que l’artiste tire son inspiration parce que, dit-elle, c’est d’abord dans la musique que les chansons s’écrivent.

« Pour moi, c’est la musique en premier et les paroles ensuite, avoue-t-elle. Rien ne peut arriver si je n’ai pas une mélodie pour construire ma chanson. »

Alicia Moffet a récemment lancé son premier album.

Une double naissance

Le chemin qui a mené à la réalisation de l’album a été entrepris avant la naissance de sa fille, Billie.

« J’ai écrit les chansons avant l’arrivée de ma fille, avant et pendant ma grossesse, explique-t-elle. Le nom de l’album tire d’ailleurs son origine du chemin que j’ai parcouru jusqu’à la naissance de Billie. »

Quant à la livraison exclusivement en anglais, l’auteure-compositrice-interprète ne s’en formalise pas, au contraire. « J’ai toujours vécu dans la dualité linguistique puisque mon père est anglophone, explique-t-elle. Pour l’instant, je suis plus à l’aise quand j’écris en anglais, mais rien ne dit que je ne me lancerai pas dans un texte en français pour mon prochain album. »

Alicia Moffet a récemment lancé son premier album, <em>Billie Ave</em>.

Des collaborations

Alicia tenait quand même à mettre au monde cet album en collaboration avec des gens qu’elle aime et qu’elle respecte.

« Plusieurs artistes ont collaboré au projet, indique-t-elle. On retrouve les signatures de Jonathan Roy, Soran, Milk and Bone, Cali Rodi et Connor Seidel sur l’album. C’est aussi une grande source de fierté pour moi. »

Prévue en mars, la sortie de Billie Ave. a été repoussée en mai pour ensuite avoir lieu à la fin de juin. Le lancement s’est déroulé en webdiffusion sur la plateforme Yoop. L’événement avait vendu plus de 5000 billets de visionnement.

Pour l’instant, aucun spectacle n’est à l’agenda de l’artiste, même si elle avoue faire des démarches présentement pour offrir un rendez-vous en webdiffusion pour ses fans.

« Y a rien d’arrêter, mais on aimerait bien refaire un spectacle sur la plateforme Yoop, dit-elle.

Récemment, Alicia Moffet a signé une collaboration fructueuse avec FouKi sur sa chanson Ciel. La pièce a rapidement gravi les marches des palmarès.