Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Musique

Billie Eilish pulvérise le record des ventes d’une chanson de James Bond

La jeune chanteuse américaine Billie Eilish a battu un record en se hissant vendredi en tête des ventes au Royaume-Uni avec le thème officiel du prochain volet des aventures de James Bond, sorti il y a seulement une semaine.

Intitulé No Time To Die comme le film, le titre qu’elle a écrit avec son frère Finneas O’Connell s’est écoulé à 90 000 exemplaires et 10,6 millions de streamings en sept jours, se classant directement numéro un, a indiqué l’organe officiel du classement des ventes, UK Official Charts Company. 

C’est la meilleure performance de tous les temps d’un thème de James Bond sur une première semaine. 

Skyfall de la chanteuse Adele s’était écoulé à 84 000 exemplaires lors de sa première semaine de lancement en octobre 2012. Billie Eilish a interprété la chanson pour la première fois cette semaine, lors des Brit Awards, récompenses britanniques de la musique pop, qui l’ont consacrée «meilleure artiste féminine internationale». 

No Time To Die n’est que le second thème d’un film de James Bond à se classer en tête des ventes de simples au Royaume-Uni dans les 57 ans de franchise du film, après Writing’s On The Wall de Sam Smith. 

Arts et spectacles

Cabaret Memphis: bienvenue à Las Vegas P.Q.

TROIS-RIVIÈRES — L’été se prépare tôt au Cabaret Memphis de la rue des Forges et on procédait jeudi au dévoilement de la programmation pour la deuxième saison estivale de l’établissement. Celle-ci sera marquée par le spectacle One Night à Vegas avec le duo The Singing Pianos du 10 juillet au 1er août.

L’idée derrière ce choix, c’est de transformer le Memphis Cabaret en une succursale nordique d’un cabaret-casino de Las Vegas en offrant aux convives un spectacle de variétés dans la tradition de la ville du péché. C’est le maître de cérémonie Claude Dupont qui animera le souper, interprétant dans la foulée quelques chansons du répertoire des crooners qui ont marqué Vegas.

Arts

Bluesfest : Alanis Morissette de retour à Ottawa

La chanteuse originaire d’Ottawa, Alanis Morissette, fait partie de la longue liste d’artistes qui seront présents cet été à la 26e édition du RBC Bluesfest.

Les organisateurs de l’événement ont dévoilé mardi la programmation complète du Bluesfest, dont la prochaine édition se tiendra du 9 au 19 juillet, toujours sur les plaines Le Breton.

Dans le cadre de sa tournée mondiale qui célèbre les 25 ans de son album à succès Jagged Little Pill, Alanis Morissette s’arrêtera le 12 juillet à Ottawa.

La même journée, le Bluesfest accueillera également Garbage et The Cinematic Orchestra. 

Le festival recevra aussi la visite de Blink-182 et Billy Talent le 15 juillet, King Crimson et Dean Lewis le 11 juillet, Patrick Watson (prix Polaris 2007) le 14 juillet, The National le 17 juillet.

Par ailleurs, Boyz II Men et Arrested Development seront sur scène le 18 juillet, Daniel Caesar, The New Pornographers et The Barr Brothers le 10 juillet. 

Le Bluesfest avait précédemment annoncé la visite de Rage Against the Machine sur les plaines Le Breton le 17 juillet, ainsi que celles de Jack Johnson, Vance Joy, Jade Bird Marshmello et Lil Tecca le 14 juillet. 

La présence conjointe le 18 juillet de Big Wreck, Headstones, Moist et The Tea Party — réunis dans le cadre de leur tournée collective Saints and Sinners Tour, à saveur rock — avait aussi été préalablement « fuitée ».

Musique

Balado L’heure de radio McGarrigle: sur les ondes du folk québécois

Les sœurs McGarrigle, Kate et Anna, ont laissé à jamais leur empreinte sur la musique folk, mais aussi sur la culture québécoise. Le balado L’heure de radio McGarrigle, disponible dès le 18 février, retrace la voie de ce mythique duo tout en revisitant 50 ans d’histoire.

L’idée originale est née après que le réalisateur de balados, Julien Morissette, a effectué un reportage en 2015 sur l’inauguration de la scène McGarrigle, à Saint-Sauveur, pour Télé-Québec.

Musique

Souffrant de pneumonie, Elton John met fin à un concert

WELLINGTON — Elton John a interrompu brusquement un concert en Nouvelle-Zélande et s’est excusé au bord des larmes auprès de ses fans en expliquant qu’il souffrait d’une pneumonie, en plein milieu d’une tournée mondiale.

La vedette britannique de 72 ans peinait à chanter dimanche soir assis devant son piano lors de ce concert au stade Mount Smart d’Auckland.

Après avoir été examiné par un médecin à l’aide d’un stéthoscope, il a chanté encore deux chansons avant de s’arrêter en plein milieu du concert : «Je ne peux pas chanter, je viens de perdre ma voix», a-t-il dit au public d’une voix rauque.

«Il faut que j’y aille, je suis vraiment désolé», a-t-il lâché, ému.

Des séquences vidéo montrent Elton John vêtu d’un costume bleu poudre et portant ses lunettes surdimensionnées, debout au piano et haussant les épaules devant la foule, dans un geste d’impuissance.

Il a ensuite quitté la scène la tête baissée, aidé par les membres de son équipe, alors que la foule l’acclamait.

«On m’a diagnostiqué une pneumonie atypique plus tôt dans la journée, mais j’étais déterminé à vous donner le meilleur spectacle possible», a-t-il ensuite écrit sur son compte Twitter.

Cette pneumonie provoquerait de légères infections du système respiratoire.

Elton John est en Nouvelle-Zélande dans le cadre de sa tournée mondiale Farewell Yellow Brick Road, qui a débuté en 2018 et doit se terminer à la fin de cette année à Londres.

Avec des centaines de concerts à travers le monde, cette tournée est considérée comme la dernière chance de voir le chanteur avant qu’il ne prenne sa retraite.

Elton John doit se produire à Auckland mardi et jeudi avant de se rendre en Australie pour sept autres concerts. Le promoteur des étapes australienne et néo-zélandaise de la tournée, Chugg Entertainment, a déclaré que la vedette se reposait et que les événements allaient se poursuivre comme prévu.

«Les médecins sont confiants qu’il va se rétablir», a déclaré une porte-parole.

Musique

Le « rêve vert » de Stephan McNicoll

On dit souvent qu’il faut suivre ses rêves et c’est littéralement ce qu’a fait Stephan McNicoll pour concrétiser son nouveau projet musical.

L’auteur-compositeur-interprète originaire de Gatineau lancera dans quelques jours le premier extrait de son nouvel effort studio intitulé Electric Sun, et qui sera suivi d’un vidéoclip entièrement tourné en Outaouais.

Monde

À Liverpool, le «pub des Beatles» classé monument historique de premier plan [PHOTOS]

LIVERPOOL — C’est une institution de Liverpool où adoraient se réunir les Beatles: le Philharmonic Dining Rooms est devenu mercredi le premier pub anglais de l’époque victorienne à être classé monument historique de première catégorie.

Le «Phil», comme il est affectueusement surnommé dans cette ville de l’ouest de l’Angleterre, avait été bâti en 1898 par l’architecte Walter W. Thomas pendant l’âge d’or de la construction des pubs. Il se distingue par sa façade exubérante en pierre de taille et son intérieur richement décoré.

Musique

Le prix Polar récompense Anna Netrebko et Diane Warren

STOCKHOLM — Le Polar Music Prize a été conjointement décerné mardi à la soprano russe Anna Netrebko et à la compositrice américaine Diane Warren, qui a signé d’innombrables succès pour Céline Dion ou Whitney Houston notamment.

Les lauréates recevront chacune un million de couronnes (138 000 $) lors d’un gala télévisé à Stockholm le 9 juin en présence du roi Carl XVI Gustaf de Suède.

Surnommée «la nouvelle Callas», Anna Netrebko, 48 ans, est connue aussi bien pour l’amplitude de sa voix que pour son sens de l’interprétation, évoluant du bel canto aux rôles plus dramatiques comme la Tosca de Puccini.

«Dès que je suis sur scène, quelque chose se passe et la qualité de la performance est dix fois meilleure, comme si une voix me disait quoi faire. Il en est toujours allé ainsi pour moi», a réagi la chanteuse, citée dans le communiqué du prix Polar.

Onze fois nommée aux Oscars, Diane Warren, 63 ans, a écrit pour une pléiade d’artistes, parmi lesquels Justin Bieber, Cher, Christina Aguilera, Mary J. Blige, Whitney Houston, mais aussi Céline Dion (Because You Loved Me, bande originale du film Personnel et confidentiel) et Aerosmith (I Don’t Want to Miss a Thing).

«Je n’ai pas confiance en moi en tant qu’être humain, mais j’ai une confiance inébranlable en ma musique. Quand je sais que quelque chose sonne, qu’une chanson est faite pour quelqu’un, j’ai confiance, et cette confiance, rien ne peut l’ébranler», a commenté Diane Warren dans le communiqué.

Le prix Polar de la musique se donne pour objectif de «briser les frontières musicales en réunissant les gens venus des différents mondes de la musique». Il a déjà récompensé Sting et Wayne Shorter aussi bien que Bob Dylan et Isaac Stern, Renée Fleming et Pink Floyd ou Pierre Boulez et Joni Mitchell.

Arts

Rage Against The Machine débarquera au Bluesfest

Les organisateurs du RBC Bluesfest ont dévoilé lundi après-midi que Rage Against The Machine sera une des têtes d'affiche de l’édition 2020 du festival.

Zach de la Rocha, Tom Morello, Brad Wilk et Tim Commerford, les membres originaux du groupe de rap métal, qui étaient séparés depuis près de 20 ans, seront réunis le 17 juillet sur la scène principale des Plaines le Breton.

Le Bluesfest avait déjà annoncé la présence de Jack Johnson, Vance Joy et Jade Bird le 14 juillet, ainsi que de Marshmello et Lil Tecca le 16 juillet.

La programmation complète du festival qui se déroulera du 9 au 19 juillet sera annoncée le mardi 18 février. Les billets seront en pré-vente le lendemain.

Renseignements : ottawabluesfest.ca

Musique

Geneviève Leclerc: mûrissement contrôlé

Geneviève Leclerc s’est autorisée toutes les libertés, avec son nouvel album, «Les duos de Gen», paru vendredi 7 février.

Pour ce projet constitué de 12 collaborations – avec des visages connues de la chanson, de Marie Élaine Thibert à Martin Giroux en passant par Lulu Hughes et Yvan Pednaud, mais aussi des voix émergentes – la Gatinoise a dû d’abord obtenir les coudées franches de son étiquette, Musicor, et mettre son chapeau de productrice.

Musique

Ludovick Bourgeois: suivre sa voie

Un peu plus de deux ans après la sortie express de son premier album éponyme, Ludovick Bourgeois propose 2, un second album à la pop assumée – qui devrait permettre au jeune chanteur de confirmer sa place dans le paysage musical québécois.

« Je sais que c’est cliché de dire que c’est un album qui me ressemble beaucoup, mais c’est vrai, insiste Ludovick Bourgeois en entrevue téléphonique. Il est très collé à ma peau, surtout que j’ai écrit 9 des 11 chansons de l’album.»

Musique

Gus Englehorn : De la planche aux planches

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Gus Englehorn n’a pas eu un parcours banal. Natif de l’Alaska résidant maintenant près de Québec, ancien planchiste professionnel devenu auteur-compositeur-interprète, ce joyeux drille a fait paraître il y a deux semaines «Death & Transfiguration», un premier album où le rock carbure aux images surréalistes.

Pendant deux décennies, l’Américain devenu Québécois a mené une vie de nomade — même qu’il raconte avoir habité quatre ans dans sa camionnette —, se laissant guider par sa planche du Japon aux quatre coins des États-Unis. «Partout où il y avait de la neige», précise en français celui qu’on appelait alors Gus Engle. Selon ses dires, il ne passait pas inaperçu.

Arts

Marie-Mai: à la fois comblée et sereine

Dans la vie des artistes, toutes les tournées n’ont pas la même importance. Celles qui surviennent à la suite d’une remise en question, un changement majeur, se distinguent des autres en raison de la réponse anticipée de la part du public. Viendra-t-il aussi nombreux? Validera-t-il les choix effectués? Telles étaient les interrogations de Marie-Mai après la sortie de l’album Elle & moi. Deux ans plus tard, c’est une chanteuse comblée, sereine, qui voit approcher la ligne d’arrivée.

L’histoire est connue. Il y a eu la séparation avec Fred St-Gelais, qui était également son directeur musical, et celle avec les Productions J, son unique port d’attache depuis l’aventure Star Académie. À ces virages a correspondu le ton des nouvelles compositions, davantage arrimées aux élans de son coeur, bien qu’aussi dansantes que les précédentes.

Musique

«Hello»… Ricky Paquette lance un premier extrait

Plongé dans une période d’écriture, une première depuis plusieurs années, Ricky Paquette a cru bon le faire en prenant la route du sud des États-Unis.

Le guitariste gatinois qui gratte sa six cordes depuis l’école primaire pourrait bien avoir ainsi trouvé sa voie. À preuve, il vient de lancer une nouvelle chanson sur plusieurs plateformes de streaming.

Musique

Iskwē: conter les étoiles

Se porter comme une voix pour les autochtones, afin de partager, transmettre et démystifier leur culture, c’est un peu la mission d’Iskwē avec sa musique. L’artiste aux origines cries, métisses et irlandaises, qui sera samedi au Centre national des arts (CNA), propose ainsi des pièces colorées et surtout des textes engagés.

« Mon devoir, en tant qu’artiste, est de refléter notre époque, une époque où les voix autochtones sont plus entendues que jamais auparavant », lance la chanteuse.

musique

Éric Lapointe: son dossier de voies de fait devra progresser rapidement

MONTRÉAL — Le dossier criminel du chanteur rock Éric Lapointe, accusé de voies de fait contre une femme, devra progresser devant la Cour municipale de Montréal plus rapidement que ne le souhaitaient les avocats.

La juge Martine Leclerc a refusé jeudi matin la demande de conférence préparatoire visant à convenir de la durée du procès.

Elle a souligné que les dossiers de violence conjugale doivent être placés en priorité et que la tenue d’une telle conférence ralentirait le processus.

Les avocats ont donc convenu de reporter la cause au 10 mars. À ce moment-là, la date et la durée du procès devraient être déterminées.

Mais de fixer une date de procès ne signifie pas que les choses ne peuvent pas prendre une autre tournure par la suite, a expliqué après l’audition matinale l’avocat d’Éric Lapointe, Me Jacklin Turcot, laissant entendre que le dossier pourrait se régler autrement.

«Pas facile pour personne»

«On aime toujours trouver des alternatives aux procès pour toutes sortes de raisons. Ce n’est pas dans l’intérêt de grand monde de faire des procès. Ce n’est pas facile pour personne.» Ni pour son client ni pour la plaignante, juge-t-il. La situation est «lourde» pour Éric Lapointe, a-t-il ajouté, «tant au niveau économique que personnel et social».

Il a rappelé que le chanteur est présumé innocent.

Éric Lapointe a plaidé non coupable en octobre. Les faits reprochés au populaire interprète de N’importe quoi se seraient déroulés le 30 septembre 2019.

L’homme de 50 ans n’était pas présent jeudi à la Cour municipale. Il s’est fait représenter par son avocat, comme cela est permis.

La plaignante dans cette affaire n’avait pas non plus à être présente. Un interdit de publication empêche quiconque de dévoiler son identité.

Arts

The Chainsmokers et Martin Garrix au festival électro Escapade

The Chainsmokers, Martin Garrix, Illenium et Kaskade seront les têtes d’affiche de la 11e édition du festival de musique électronique Escapade. Les organisateurs ont dévoilé mercredi sur leur page Facebook la programmation complète de l’événement qui se tiendra les 20 et 21 juin sur trois scènes à la place TD, au parc Lansdowne et au Pavillon Aberdeen.

« Cette année on a amené la programmation à un haut niveau en proposant des artistes de renommé international, indique le directeur de la programmation du festival, Alexandre Primeau. En choisissant des artistes, comme The Chainsmokers, on veut mettre le festival Escapade et la ville d’Ottawa sous les projecteurs. »

Plus d’une trentaine de noms complète la programmation, dont 19 artistes canadiens, comme le DJ Montréalais Snails. 

« Nous avons aussi beaucoup d’artistes comme Sam Lamar (Montréal) ou encore Sheridan Grout (Ottawa) à qui l’on souhaite donner une plus grande visibilité en leur offrant une plateforme », a précisé Alexandre Primeau. 

Les organisateurs s’attendent cette année à accueillir pas moins de 40 000 amateurs de musique et de danse électroniques, dont la moitié viennent de l’extérieur de la région d’Ottawa-Gatineau. Quant aux retombées économiques qu’engrange le festival, le directeur de la programmation estime qu’elles seront de l’ordre de  7 millions $ pour cette année, et majoritairement dans l’industrie touristique. 

La 10e édition avait, « pour la première fois depuis sa création », affiché complet en trois semaines. Cette année, « la prévente des billets qui se terminait mardi soir a surpassé nos attentes ». « On a vendu plus de 50 % des billets avant même le dévoilement de la programmation mercredi », souligne Alexandre Primeau.  

À en juger par les plus de 1500 commentaires laissés sur la page Facebook du festival Escapade suite à l’annonce de la programmation, les billets devraient s’envoler rapidement. 

Les laissez-passer seront mis en vente ce jeudi à midi au www.escapademf.com.

Arts

Première édition de «La Traversée country» en juin à Gatineau

Les amateurs de musique country de l’Outaouais ont un nouvel événement à se mettre sous la dent : La Traversée country. Cette croisière à bord du River Queen mettra les « voiles » le 25 juin prochain, le temps d’une soirée-promenade sur la rivière des Outaouais en compagnie d’une dizaine d’artistes « de la région et des environs », souligne l’organisatrice de l’événement, Thalie Boyer.

Cette toute première édition de La Traversée country réunira notamment les chanteurs et chanteuses Carol-Ann King, Daniel Bertrand, Thalie Boyer et Laurence Doire (de Blainville). On pourra également entendre Ghys(lain) Mongeon, bien connu des auditeurs du 104 FM, où il anime la chronique Le monde du country.

SylDan, incontournable duo dans le milieu country de la région, assurera la direction musicale de cette soirée qu’animera Liette Faubert, du duo Ka-Danse.

Thalie Boyer promet une « ambiance festive, chaleureuse » et dansante, où se côtoiera un large spectre de styles, du country-rock au country-soul en passant par le bluegrass et la musique plus acoustique, car elle entend bien profiter de la présence de Dany Deraspe, l’« excellent violoniste » du duo SylDan.

Musique

Alexandra Stréliski obtient trois nominations aux Juno

TORONTO — La pianiste québécoise Alexandra Stréliski est en lice pour trois prix au prochain gala des Juno, qui aura lieu le 15 mars à Saskatoon.

La musicienne est nommée pour les Juno de l’album de l’année, de la révélation de l’année et de l’album instrumental de l’année, grâce à son opus Inscape.

Musique

Billie Eilish, l'icône pop branchée qui réécrit les règles de la célébrité

LOS ANGELES — Couronnée dimanche soir aux Grammy Awards, incarnation du cool à la voix grave obsédante et au style punk-rock décalé, la chanteuse américaine Billie Eilish incarne un nouveau genre de pop star iconoclaste.

L'adolescente vient de sceller son statut de poids lourd de la musique à Los Angeles, devenant la première femme et la plus jeune artiste à rafler les prix dans les quatre catégories reines.

Arts

The Black Keys à Ottawa en mai

Le duo The Black Keys s’arrêtera au Centre Canadian Tire d’Ottawa le 11 mai.

La tournée Let’s Rock Canada des Black Keys, comptera 10 arrêts en sol canadien, en mai 2020, a dévoilé la formation américaine qui a fait paraître son 9e album studio, Let’s Rock, le 28 juin dernier. The Sheepdogs et Early Jamesen assureront les premières parties.

Des arrêts sont aussi prévus à Montréal (au Centre Bell le 8 mai et à Québec (Centre Vidéotron le 9 mai).

Les billets seront disponibles à compter du vendredi 31 janvier à midi, via Ticketmaster.ca, canadiantirecentre.com ainsi ou à la billetterie du CCT. 

Musique

Des prix Grammy sur fond de scandale

LOS ANGELES — Les prix Grammy se préparent à fêter dimanche à Los Angeles la musique et ses talents du moment, comme Lizzo, Billie Eilish et Lil Nas X, mais un autre air brouillera la partition : les graves accusations portées contre l’organisation par sa patronne, récemment suspendue de ses fonctions.

À quelques jours de la grand-messe annuelle de l’industrie musicale, la PDG de l’Académie des arts et sciences de l’enregistrement, association professionnelle qui organise les Grammys, a déposé plainte à Los Angeles auprès de la Commission pour l’égalité des chances professionnelles.

Deborah Dugan accuse non seulement l’Académie, qui vient de la suspendre de ses fonctions, de discrimination et de harcèlement, mais elle affirme également que son prédécesseur s’est rendu coupable de viol sur une artiste et que certains votes pour les nominations aux prix Grammy sont entachés par des « conflits d’intérêts ».

Son prédécesseur, Neil Portnow, a catégoriquement démenti ces « accusations de viol ridicules et fallacieuses », et l’organisation a elle aussi réfuté ces « graves allégations », soulignant que Mme Dugan avait été placée en « congé administratif » après avoir été elle-même accusée de harcèlement moral par une employée.

Les femmes dominent

Abstraction faite de ces querelles, le millésime 2020 devrait de ce point de vue être une réussite. Les femmes dominent la liste des nominations, en particulier dans les quatre catégories reines (album de l’année, enregistrement de l’année, chanson de l’année et meilleur nouvel artiste).

Outre Lizzo, en pole avec huit nominations, Billie Eilish (six), Ariana Grande (cinq), Lana Del Rey, Beyoncé et la chanteuse H.E.R. ont également tiré leur épingle du jeu.

Quant à Lil Nas X, phénomène de 2019 avec son succès Old Town Road, il incarne aussi la diversité, car il est l’un des rares rappeurs à avoir publiquement déclaré être homosexuel. Artiste noir, il a aussi secoué le monde très blanc et très américain de la country, qui a rechigné à accepter sa chanson comme faisant partie de son univers.

L’exubérante Lizzo, 31 ans, et la sombre Billie Eilish, 18 ans, incarnent deux styles très éloignés l’un de l’autre : d’un côté une pétillante jeune femme noire, aux clips colorés et aux éclats de voix ; de l’autre une ado blanche à la voix douce et entêtante.

La cérémonie, qui se tiendra dans le fameux Staples Center de Los Angeles, est souvent aussi marquante pour ses performances. Cette année, Lizzo, Billie Eilish et Ariana Grande donneront le ton.

Musique

La fièvre nostalgique de Disco Fever Experience

Sortez vos pantalons « pattes d’eph », enfilez vos chemises scintillantes et vos robes à paillettes, faites vos mises en plis, le Disco Fever Experience (DFE) s’apprête à enflammer le plancher de la salle Odyssée pour une soirée de nostalgie dansante.

Avec sa nouvelle boule disco de 4 pieds de diamètre, ses costumes faits sur mesure, et ses reprises entraînantes et psychédéliques, le Disco Fever Experience souhaite recréer l’ambiance qui a régné dans les clubs et les partys dans le courant des années 70.

« Ça sera un mega party ! Un retour dans le temps », assure le concepteur et producteur du spectacle Sylvain Mercier. 

Sur scène, cinq chanteurs revisitent les classiques du disco : Perry Brunet s’attaque au répertoire des Bee Gees, Don Campbell reprend les tubes de Kool & The Gang, Karelle Rémillard interprète les chansons de Donna Summer, quant à Jennie Larivière celles de Gloria Gaynor. Pour sa part, Vincent Labelle « réserve une surprise au public avec des medleys ». 

La distribution est complétée par la chanteuse freestyle Nancy Martinez (I’m gona get your love ou For Tonight). « C’est une icône des années 1980 et elle n’a jamais cessé de chanter. On l’a appelée, elle est venue nous voir et elle a senti qu’il y avait beaucoup de chaleur humaine au sein du groupe. On est une grosse famille », affirme le directeur général de la bande. 

Dix musiciens et deux danseuses sont également sur scène pour la revue musicale. « On n’utilise aucune bande sonore. Tout est joué ou chanté, que ce soit le saxophone, les trompettes ou encore les back vocals », détaille M. Mercier qui assure à la batterie le rythme du spectacle. 

Les membres de DFE n’ont oublié aucun détail tant au niveau du choix des chansons, que des costumes et des coiffures ou du décor. « On a un côté glamour pour en mettre plein la vue, comme on aurait pu le voir à l’époque », précise le producteur.

Musique

Vampire Weekend et Bon Iver en concert pour Bernie Sanders

NEW YORK — Les groupes Bon Iver et Vampire Weekend joueront pour soutenir Bernie Sanders, candidat très populaire auprès des jeunes, juste avant le lancement des primaires démocrates avec les premiers votes dans l’Iowa début février.

Le groupe de folk américain Bon Iver donnera un concert lors d’un rassemblement le 31 janvier, tout comme le groupe new-yorkais indépendant Vampire Weekend dès le lendemain. Les deux performances seront suivies d’un discours du candidat septuagénaire, qui se revendique socialiste.

Le sénateur du Vermont, qui est l’un des favoris pour devenir l’opposant à Donald Trump lors de la présidentielle de novembre, espère sortir vainqueur des caucus de l’Iowa le 3 février — ces assemblées d’électeurs rassemblant des militants inscrits ou affiliés à un parti —, qui lanceront la saison électorale.

«Il y a des promesses dans notre Constitution qui sont supplantées par l’argent et la cupidité dans notre pays», a déclaré le chanteur de Bon Iver, Justin Vernon, cité dans un communiqué de l’équipe de campagne du candidat. «Je crois que le sénateur Sanders est le seul qui a le pédigree, l’expérience, le courage et le caractère indéfectible pour commencer à mettre un terme à ces obstacles.»

De nombreuses célébrités ont déjà annoncé soutenir M. Sanders, comme la rappeuse Cardi B. Il s’affichait aussi récemment, bras-dessus bras dessous sur Instagram avec la princesse de la pop Ariana Grande.

Musique

Le rappeur Juice WRLD mort d'une overdose d'opiacés

LOS ANGELES — Le rappeur américain Juice WRLD est mort des suites d'une overdose accidentelle d'opiacés, selon les résultats de l'autopsie dévoilés mercredi à Chicago, plus d'un mois après le décès soudain de l'artiste dans l'un des aéroports de la ville.

«La cause de la mort est accidentelle», ont déclaré les services de médecine légale du comté de Cook, après l'autopsie du rappeur de 21 ans, né Jarad Higgins.

Festivals

Expérimentations technologiques au Festival de jazz d’hiver d’Ottawa

Le Festival de jazz d’Ottawa (FJO) a dévoilé mardi sa programmation hivernale, sorte d’amuse-bouche en attendant sa 40e édition — qui se déroulera à la mi-juin.

La 9e édition du Festival de jazz d’hiver d’Ottawa (FJHO), qui s’étirera sur trois jours à partir du 30 janvier, s’écarte de l’approche traditionnelle du jazz, pour proposer une « exploration » moderniste du genre. 

Cette année, le FJHO s’arrime au Sommet numérique de la musique créative. Le festival fera donc bon usage des nouvelles technologies, des boucles électroniques, des algorithmes informatiques — et même des cellulaires — au fil de seize concerts où l’on pourra voir apparaître, ici une viole de gambe, là un synthétiseur ou un piano Disklavier.

« Le FJHO se penche sur une musique créative [et] avant-gardiste, qui pousse l’art vers de nouveaux sommets », résume son directeur de la programmation, Petr Cancura. 

Ce dernier a cerné ses invités autour d’une question : « Comment l’art du jazz équilibre-t-il les nouvelles technologies et l’expérience humaine ? » Le jazz traditionnel côtoiera donc le jazz expérimental.

La créativité s’exprimera jeudi 30 janvier en compagnie d’Adrean Farrugia et Joel Frahm, de Mats Gustafsson, du Boudreau Quartet (les Ottaviens Garry Elliott à la guitare et Steve Boudreau au piano), puis de Clarice Jensen. 

De son côté, le collectif 33z rendra hommage à Stevie Wonder, dans des arrangements signés Petr Cancura ; 33z, un habitué du festival, a dans le passé rendu des hommages similaires à Prince, Michael Jackson et Aretha Franklin, et toujours à guichets fermés.

Tepfer, Bach et les algorithmes

Vendredi 31 janvier, on pourra profiter du quatuor gatinois FET.NAT, qui s’est retrouvé sur la courte liste du prix Polaris l’an dernier, et de la présence du Larnell Lewis Band, de Jean-Michel Pilc et Roddy Ellias (réunis au sein du Free Spirit Duo), du Joel Frahm Trio, de Colin Stetson et Mats Gustafsson, jumelés, et de Tin Men and the Telephone.

Musique

Le groupe Queen honoré par la monnaie royale britannique

LONDRES — Queen est devenu lundi le premier groupe de rock honoré par une pièce de monnaie de collection au Royaume-Uni en haut de laquelle trône, entre autres instruments, le piano de feu son chanteur Freddie Mercury.

Queen, «un des groupes de rock les plus emblématiques de tous les temps», inaugure ainsi une série de pièces consacrée aux légendes de la musique, souligne l’institut royal de la monnaie britannique, Royal Mint, sur son site Internet.

musique

Eminem lance un album surprise intitulé «Music to Be Murdered By»

Le rappeur Eminem a lancé vendredi un album surprise, intitulé «Music to Be Murdered By».

La suite à l'album Kamikaze - aussi lancé sans préavis en 2018 - a été annoncée sur Twitter peu après minuit.

Le rappeur de Detroit a aussi lancé un nouveau vidéoclip pour l'une des 20 pièces de l'album, Darkness, qui montre une fusillade pendant un concert.

Les paroles et l'histoire du clip font allusion à la fusillade qui a fait 58 morts lors d'un festival de musique à Las Vegas, en 2017, devenant la fusillade la plus meurtrière de l'histoire moderne des États-Unis.

Un lien vers le clip sur le site d'Eminem encourage les gens à communiquer avec des organisations pour la prévention de la violence par arme à feu.

La pochette de l'album montre des coulées de sang et un Eminem barbu tenant une hache et un fusil près de ses tempes, un hommage à l'album du même nom d'Alfred Hitchcock, paru en 1958. Une autre version de la pochette le montre tenant une pelle.

Selon le site web de l'artiste, Music to Be Murdered By est son 11e album studio.

Parmi les nombreux collaborateurs, on note Ed Sheeran, Skylar Grey, Anderson .Paak et Juice WRLD, le rappeur de 21 ans décédé en décembre.

Musique

Au labo de Marie-Pierre Arthur

Cinq ans après «Si l’aurore», Marie-Pierre Arthur reviendra le 24 janvier avec «Des feux pour voir», un quatrième album solo sur lequel elle a rebrassé ses cartes de création, tant sur la forme que sur le fond.

À l’écoute de cette nouvelle collection de chansons, le mot «laboratoire» vient à l’esprit. Au bout du fil, l’auteure-compositrice-interprète d’origine gaspésienne ne le renie pas.

Musique

Geneviève & Alain invité aux Canadian Folk Music Awards

Le duo de l’Outaouais Geneviève & Alain a été invité à se produire à Charlottetown, sur la scène du 15e gala entourant les Prix de musique folk canadienne.

Les Canadian Folk Music Awards se tiendront à Charlottetown, sur l’Île-du-Prince-Édouard, les 4 et 5 avril prochain.

Douze artistes et groupes canadiens se produiront sur scène, lors de ce gala réparti sur deux soirées consécutives.

Renseignements : folkawards.ca