Mireille Messier a remporté le prix de littérature jeunesse de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français.
Mireille Messier a remporté le prix de littérature jeunesse de l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français.

Mireille Messier reçoit le Prix AAOF de littérature jeunesse [VIDÉO]

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
L’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) a annoncé que Mireille Messier est la lauréate 2020 du Prix AAOF de littérature jeunesse pour son album, Trésor.

Publié aux Éditions Orca Book, Trésor raconte l’histoire d’un frère et une sœur qui partent à la chasse au trésor sans savoir exactement quel type de trésor ils désirent découvrir. Mais ce dont ils sont sûrs, c’est qu’un trésor c’est brillant, mystérieux et précieux et que les meilleurs trésors sont difficiles à trouver.

Raconté exclusivement par l’entremise d’un dialogue, ce récit encourage les lecteurs à rechercher les petits trésors quotidiens qui nous entourent. 

« Bien souvent, les albums jeunesse n’ont pas la cote quand vient le temps des prix littéraires, parce qu’ils sont perçus comme étant simplistes, de dire l’auteure dans une vidéo publiée par l’AAOF. Pourtant, les albums sont souvent le premier contact que les enfants ont avec la lecture et ils ont le pouvoir de créer des générations de lecteurs et une relève d’auteurs ».

Illustré par Irène Luxbacher, Trésor « exhale un sentiment d’émerveillement devant la nature et souligne les qualités magiques qu’il y a à regarder à travers les yeux d’un enfant », dira le jury dans le communiqué de presse émis par l’AAOF, mercredi soir.

Née à Montréal en 1971, la lauréate a grandi à Ottawa où elle étudie la radiodiffusion et le théâtre. Avant de devenir auteure jeunesse, elle est scénariste, rédactrice pigiste, animatrice et artiste de voix hors champ.

Depuis la parution de son premier livre en 1999, elle a publié plus de 25 albums et romans pour les enfants. Elle habite maintenant à Toronto. 

Les finalistes

L’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) a également souligner le travail les deux finalistes, soit Daniel Marchildon et Michèle Matteau.

Originaire de Penetanguishene, Marchildon a retenu l’attention du jury grâce à son roman Otages de la nature.

Quant à Michèle Matteau, son roman intitulé Entre ici et là-bas explore les relations entre une adolescente et sa mère.

Le jury était formé de Karine Perron, lauréate du Prix émergence AAOF 2018 de littérature jeunesse, de Nathalie Savard, propriétaire de la librairie Le coin du livre à Ottawa ainsi que de Véronique Grondin, ancienne libraire et travailleuse culturelle.