Matt Lauer, que l’on voit ici sur le plateau de l’émission Today, a été congédié par la chaîne NBC pour inconduite sexuelle.

Matt Lauer congédié par NBC, Trump réagit

NEW YORK — Le président Donald Trump a rapidement réagi au congédiement de l’animateur vedette de NBC, Matt Lauer, en déclarant que les dirigeants du réseau et de Comcast devraient eux-mêmes « être congédiés pour diffuser autant de fausses nouvelles ».

Matt Lauer a été congédié plus tôt mercredi par NBC en raison d’un « comportement sexuel inapproprié ».

Donald Trump a alors écrit sur Twitter : « Wow, Matt Lauer vient d’être congédié par NBC pour “un comportement sexuel inapproprié sur les lieux de travail”. Mais quand les hauts dirigeants de NBC & Comcast seront-ils congédiés pour diffuser autant de Fausses Nouvelles. »

Il a ensuite dénoncé le président du conseil d’administration de NBC News : « Regardez le passé d’Andy Lack ! » On n’a pu clarifier pour le moment à quoi ce commentaire faisait allusion. NBC n’a pas voulu commenter les publications du président sur le réseau social.

NBC, qui appartient à l’entreprise Comcast, de Philadelphie, a annoncé mercredi matin qu’elle mettait fin à l’emploi de Matt Lauer après avoir reçu « une plainte détaillée » de la part d’une collègue de l’animateur au sujet d’une présumée inconduite sexuelle.

La coanimatrice de Matt Lauer, Savannah Guthrie, a annoncé le congédiement de son collègue mercredi matin, dès le début de l’émission « Today ».

Dans le communiqué lu en ondes par l’animatrice, Andrew Lack indique qu’il s’agit de la première plainte contre M. Lauer en plus de 20 ans à NBC, mais « nous avons raison de croire qu’il ne s’agissait possiblement pas d’un incident isolé ».

Différents médias, dont le quotidien The New York Times et le magazine Vanity Fair, enquêtaient apparemment sur cette affaire avant l’annonce de mercredi.

Matt Lauer, 59 ans, est marié et père de trois enfants.

CBS News a annoncé la semaine dernière le congédiement du journaliste Charlie Rose, lui aussi pour inconduite sexuelle.

Guerre aux « fausses nouvelles »

Le message de Donald Trump sur Twitter s’ajoute à ses fréquentes plaintes à l’endroit des principales chaînes d’information américaines, qu’il accuse d’avoir couvert sa présidence de manière injuste et incorrecte. M. Trump, qui qualifie régulièrement de « fausses nouvelles » les reportages qui ne lui plaisent pas, a déclaré qu’il était « en guerre continue avec les médias ».

Les publications visant à discréditer les grandes chaînes d’information ont été chose courante sur Twitter pendant sa première année à la Maison-Blanche, créant des tensions de part et d’autre.

CNN a ainsi annoncé mardi soir que les journalistes de la chaîne n’assisteraient pas à la soirée de Noël de la Maison-Blanche, vendredi. Cette soirée annuelle représente une tradition et permet aux journalistes et aux représentants de l’administration d’interagir de manière moins formelle.

« À la lumière des attaques continues du président à l’endroit de la liberté de presse et de CNN, nous trouvons qu’il n’est pas approprié de célébrer avec lui à titre d’invités », a indiqué la chaîne par communiqué, ajoutant qu’elle prévoyait envoyer « une équipe de journalistes de la Maison-Blanche » pour couvrir l’événement. Une porte-parole n’a pas répondu à une demande visant à clarifier ce que cela signifie.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a réagi à la nouvelle sur Twitter : « Noël arrive tôt ! Enfin de bonnes nouvelles de la part de @CNN », a-t-elle écrit mardi.

Donald Trump en a rajouté mercredi matin : « Super, et nous devrions boycotter Fausses Nouvelles CNN. Collaborer avec eux est une vraie perte de temps ! »