Séduit par le texte de Jonathan Caron et Julie Renault, Luc Bourgeois en a accepté la mise en scène ; un premier rôle en 25 ans de carrière théâtrale.

Luc Bourgeois, metteur en scène de Starshit

Luc Bourgeois est plus habitué aux planches et aux rôles devant caméra qu'à la mise en scène. Il a aussi fondé le Petit Théâtre du Nord, qui entame sa vingtième année, structure spécialisée dans les commandes d'oeuvres à de jeunes dramaturges. Il enseigne à l'École nationale de théâtre et se produit régulièrement sur les principales scènes montréalaises. Starshit est le projet d'anciens étudiants de Sainte-Thérèse qui l'ont approché pour une mise en lecture. Séduit par le texte de Jonathan Caron et Julie Renault, Luc Bourgeois en a accepté la mise en scène ; un premier rôle en 25 ans de carrière théâtrale...
Quel est le personnage principal de la pièce ?
Le véritable rôle principal, c'est celui de Starshit, une corporative mondiale qui endoctrine sournoisement ses employés en leur faisant croire qu'ils sont associés. Les quatre personnages se laissent envahir par l'entreprise ; ce sont eux les véritables victimes.
Vos influences ?
Je suis d'abord acteur, de l'école du jeu dramatique très physique. Je compare l'endoctrinement auquel les personnages font face à une marche militaire, avec des corps emprisonnés dans un carcan très rigide. Pina Bausch m'a inspiré certaines chorégraphies dans les déplacements de groupe. Je me suis aussi beaucoup promené dans les cafés pour y observer les employés, leur utilisation de phrases toutes faites. J'ai poussé mes recherches jusqu'aux témoins de Jéhovah, en analysant leur façon de communiquer leur message, cette vérité plus grande qu'eux qu'ils disent avoir trouvée.  
Qu'attendez-vous des Zones ?
Je n'y serai pas personnellement car je répète L'impromptu [présenté au Rideau Vert] et je suis en tournage pour la série Au secours de Béatrice [TVA] mais je crois que les Zones constituent une fabuleuse vitrine de présentation et une belle occasion de découvrir de nouvelles plumes. Il y a une effervescence chez les dramaturges trentenaires, un tel festival leur permet de se faire connaître. J'ai 25 ans de pratique, leur énergie m'encourage à me réinventer !   
POUR Y ALLER :
Quand ? 12 et 13 septembre, 21 h
Où ? Cour des arts
Renseignements ? zonestheatrales.ca ou 1-866-850-ARTS #620