Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les auteurs Guillaume Perreault, Katia Canciani et Sophie Létourneau
Les auteurs Guillaume Perreault, Katia Canciani et Sophie Létourneau

Sophie Létourneau, Katia Canciani et Guillaume Perreault remportent un prix littéraire du Gouverneur Général

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Conseil des arts du Canada (CAC) a dévoilé, mardi 1er juin, les 14 livres (7 publiés en français et 7 en anglais) lauréats des Prix littéraires du Gouverneur général (LivresGG) pour l'année 2020.

Une annonce faite «avec un peu de retard, mais beaucoup d’enthousiasme», reconnaît le CAC, qui, dans sa sélection francophone, a notamment retenu Chasse à l’homme de Sophie Létourneau (éditions La Peuplade) dans la catégorie Roman et nouvelles.

En littérature jeunesse, Pet et Répète : la véritable histoire (Fonfon), cosigné par Katia Canciani et le Gatinois Guillaume Perreault, remporte quant à lui le prix littéraire dans la catégorie livres illustrés, alors que Lac Adélard (La courte échelle) de François Blais est lauréat dans la catégorie texte.

En poésie, le prix est attribué à La société des cendres suivi de Des lames entières, de  Martine Audet (Noroît). En Théâtre, s'est distingué Cœur minéral de Martin Bellemare (Dramaturges Éditeurs).

Frédérique Bernier l'emporte dans la catégorie Essais, grâce à Hantises. Carnet de Frida Burns sur quelques morceaux de vie et de littérature (Nota bene); et Georgette LeBlanc s'empare du prix de la meilleure traduction pour son travail sur Océan (Perce-Neige) originalement rédigé en anglais par de Sue Goyette.

Lauréats de langue anglaise

La traduction du roman Si tu m’entends de Pascale Quiviger, devenu If You Hear Me sous la plume de Lazer Lederhendler (Biblioasis), a été plébiscité par le comité anglophone des LivresGG.


Les autres lauréats anglophones sont le roman Five Little Indians de Michelle Good (Harper Perennial); le recueil de poésie Norma Jeane Baker of Troy d'Anne Carson (New Directions) ; le texte de théâtre Kamloopa: An Indigenous Matriarch Story de Kim Senklip Harvey (Talonbooks) et l'essai This Red Line Goes Straight to Your Heart: A Memoir in Halves de Madhur Anand (Strange Light / Penguin).

Les deux prix anglophones en littérature jeunesse vont à The King of Jam Sandwiches d'Eric Walters (Orca Book) et à The Barnabus Project, cosigné par les frères Fan (Tundra /Penguin).

 25 000 $ par auteur

Chaque gagnant.e recevra un montant de 25 000 $ et son éditeur recevra 3 000 $ pour les activités de promotion du livre lauréat, rapporte le CAC. En outre, chacun des 70 auteur.e.s finalistes recevra 1000 $. «La valeur totale des prix remis chaque année s’élève à 450 000 $», ajoute l'organisme.

«Chaque année, les créatrices et créateurs d’ici repoussent les limites de la littérature, nous présentent leur vision du monde, nous surprennent, nous font réfléchir», a commenté le directeur du CAC,  Simon Brault. Ce dernier en a profité pour «saluer le talent et l’audace des gagnantes et gagnants, qui nous prouvent une fois de plus que la littérature est essentielle à notre vie culturelle et citoyenne».

En mode rattrapage pour 2021

L'organisation des LivresGG reprendra son cours normal au cours des prochains mois, afin de pouvoir dévoiler cet automne les livres finalistes puis les lauréats de l’année 2021, précise le CAC par voie de communiqué.

Fondés en 1936, les Prix littéraires du Gouverneur général comptent parmi les plus anciens et les plus prestigieux prix littéraires canadiens. Ils sont financés, administrés et promus par la CAC depuis 1959.

* * *

Renseignements : Conseil des arts du Canada