Réunie à la librairie-galerie Bouquinart, l’équipe du 16e RVBDG a dévoilé ses invités.

Rendez-vous de la BD de Gatineau: changement de scénario

Pour sa 16e édition, qui se tiendra samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre à la Maison du citoyen, le Rendez-vous de la BD de Gatineau (RVBDG) a changé sa formule : plutôt que d’inviter des dessinateurs, l’événement braquera ses projecteurs sur... des scénaristes, pour l’essentiel.

Car on oublie trop souvent que si « un bon scénario peut ‘sauver’ un mauvais dessin », l’inverse est beaucoup moins vrai, a soutenu jeudi le président du RVBDG, Sylvain Lemay, en conférence de presse.

Ce grand rendez-vous du 9e art aura pour prochain président d’honneur l’ex-rédacteur en chef du magazine Safarir, Frédéric Antoine, qui signe ces temps-ci les scénarii des séries Jimmy Tornado et El Spectro, et qui vient de « pondre », avec Voro aux dessins, le récit historique L’espion de trop.

Les noms des huit autres invités de marque qui honoreront de leur présence le festival ont été dévoilés jeudi. La plus belle « prise » constitue sans doute l’Américaine Emil Ferris, dont l’étonnant roman graphique Moi, ce que j’aime, c’est les monstres (2017) a été couronné de nombreux prix, dont le Fauve d’or du dernier Festival d’Angoulême, le prix des libraires du Québec et l’Eisner Award du du meilleur album ; le tome 2 devrait sortir cet automne aux États-Unis.

L’excellente réputation de l’École multidisciplinaire de l’image (ÉMI) a joué un rôle prépondérant dans le fait qu’Emil Ferris et son éditeur francophone, Alto, aient accepté l’invitation gatinoise, a fièrement souligné M. Lemay. C’est lui-même qui avait mis sur pied ce programme universitaire, il y a 20 ans. L’Américaine donnera d’ailleurs une conférence à l’ÉMI, le 2 décembre, dans la foulée du RVBDG.

Haut calibre

Les autres invités sont eux aussi de haut calibre. Le public pourra ainsi rencontrer Michel Viau (MacGuffin ; L’Affaire Delorme), pionnier et grand scrutateur de la BD made in Kébek, et l’illustrateur Julien Paré-Sorel, diplômé du programme de BD de l’ÉMI, à Gatineau, et récent lauréat d’un Joe Shuster Award (les prix canadiens du 9e art) pour le premier tome d’Aventurosaure... série jeunesse dont la suite est parue cette semaine.

Les visiteurs pourront aussi bavarder avec Alexandre Fontaine Rousseau, scénariste (originaire d’Aylmer) de Pinkerton et Poulet Grain-Grain, entre autres ; au RVBDG, il aura un nouveau titre à signer : La pitoune et la poutine, qui met en scène Jos Montferrand.

Autre joli coup de filet : le dessinateur belge Marc-Renier. Auteur remarqué du Masque de fer, Marc-Renier travaille en ce moment sur une série historique ayant pour cadre le Québec, la O’sullivan saga, prévue en quatre tomes, ainsi que sur un récit portant sur Paul-Émile Borduas et le manifeste du Refus Global, sur un scénario du Québécois Philippe Girard.

Il commence même à envisager une collaboration avec le dessinateur Avellinois Christian Quesnel, avec qui il s’est lié d’amitié, a laissé entendre jeudi l’auteur belge, qui s’est établi à Saint-André-Avellin pour deux mois, afin de poursuivre ses recherches iconographiques et profiter de « l’énergie palpable » de cette province où il « ne peut plus s’empêcher de revenir ».

Respectant la parité hommes-femmes parmi les invités, cette alléchante programmation concoctée par le bédéiste gatinois Éric Péladeau comprend aussi Mélanie Leclerc (dont l’album Contacts, gratifié du prix Bédélys indépendant en 2018, est en lice pour un prix littéraire du Gouverneur général) ; la Montréalaise Jessi Tremblay, auteure queer qui signe Mathis et Nicolas sous le pseudonyme d’Anouk ; et Christine Dallaire-Dupont, alias Nunumi, issue du milieu de l’animation, et elle aussi lauréate d’un prix Schuster (pour le titre Sky Rover).

L’affiche de cette 16e édition a été réalisée par Bado, le caricaturiste du journal Le Droit.

Une quarantaine d’artistes se retrouveront au RVBDG, soulignent les organisateurs.

La Maison du citoyen accueillera aussi trois expositions en lien avec la BD. La première sera consacrée à l’œuvre de Bruno Laporte. Laseconde mettra côte à côte des pages scénarisées et des planches terminées. La troisième, intitulée BD3D, sera immersive : « le visiteur se promène à travers un ‘tableau’ de BD » où l’on pourra croiser L’Agent Jean, des Dragouilles ou encore les protagonistes de Dans une galaxie près de chez vous, qui a fait l’objet d’une adaptation en BD, explique Éric Péladeau.

Comme par le passé, de nombreuses activités seront organisées (ateliers, impro-BD, etc). Plusieurs d’entre elles seront « adaptées » au fait que la moitié des invités d’honneurs sont des scénaristes.