Lana Trick, professeure de psychologie à l’Université de Guelph, a voulu se pencher sur des façons d’améliorer la conduite, étant donné que 40 % des collisions peuvent être attribuées à la distraction, a-t-elle souligné.

Les livres audio peuvent améliorer la concentration sur la route

Les pouvoirs de Harry Potter vont au-delà des pages des livres, si l’on se fie à une étude canadienne récente qui suggère que l’écoute d’une version audio de la populaire série peut améliorer la concentration des automobilistes pendant les trajets longs et ennuyants.

Lana Trick, professeure de psychologie à l’Université de Guelph, a voulu se pencher sur des façons d’améliorer la conduite, étant donné que 40 % des collisions peuvent être attribuées à la distraction, a-t-elle souligné.

Bien que la majeure partie de la recherche scientifique se soit concentrée sur les effets négatifs de la distraction au volant, elle a voulu examiner les «bonnes distractions».

Elle explique que le problème avec la conduite réside dans la quantité d’information dans le cerveau. Une sous-stimulation peut être aussi dangereuse que l’inverse.

La professeure rappelle que la nature a horreur du vide et que si on ne pense à rien, on peut s’endormir, se perdre dans nos pensées ou trouver une façon de se distraire, par exemple en prenant notre téléphone.

La clé, selon elle, est de trouver le juste milieu pour le cerveau, et c’est là que les livres audio entrent en jeu.

Pour son projet, l’équipe de Mme Trick voulait choisir un livre audio racontant une histoire intéressante et relativement populaire, et les romans mettant en scène le jeune sorcier et ses amis répondaient à ces critères.

«Harry Potter est captivant et excitant, note Mme Trick, mais c’est aussi quelque chose que vous pouvez avoir comme bruit de fond et qui n’est pas trop complexe.»

Sa recherche, publiée récemment dans le journal «Accident Analysis and Prevention», révèle que les automobilistes ayant participé à son étude avaient un meilleur temps de réponse au danger - donc qu’ils freinaient plus rapidement lors d’un danger - en écoutant «Harry Potter and the Deathly Hallows» («Harry Potter et les reliques de la mort»), comparativement à ceux qui conduisaient dans le silence.

Un simulateur de conduite

Mme Trick a recruté des étudiants de l’Université de Guelph pour des tests à l’aide de simulateurs de conduite dans un laboratoire spécialisé.

Le laboratoire - le DRiVE Lab - est constitué d’une voiture entourée d’écrans. Des sons de conduite et des vibrations ajoutent à la sensation de conduite. Pour l’étude, les participants ont fait des trajets complexes et simples tout en écoutant des parties du livre audio ou en silence.

Les chercheurs ont d’abord évalué la mémoire de travail des étudiants. Ceux qui avaient une mémoire de travail forte - soit ceux qui pouvaient retenir plusieurs idées à la fois - bénéficiaient davantage de l’écoute d’un livre audio pendant les trajets longs et ennuyants, a expliqué Mme Trick.

Le livre audio a toutefois eu un impact légèrement négatif sur les automobilistes ayant une faible mémoire de travail, pendant les trajets très complexes. La recherche indique que le livre audio n’a eu aucun impact sur la vitesse de conduite.

L’équipe de recherche a également fait une découverte en ce qui a trait à la déviation de la position latérale, c’est-à-dire le mouvement de la voiture d’un côté à l’autre dans une voie. Les auditeurs du livre présentaient parfois une plus grande déviation.

«Lorsque les gens sont excités, ils ont tendance à dévier un peu plus, a souligné la professeure. Nous étions arrivés à un moment particulièrement excitant dans «Harry Potter» et c’est possible qu’ils aient été absorbés par l’action.»

Mme Trick espère pouvoir poursuivre ses recherches avec d’autres automobilistes, surtout ceux qui ont l’habitude de conduire pour se rendre au travail. Elle souhaite également étudier les effets des livres audio sur différents aspects de la complexité routière.

«Ce que nous tentons de faire, c’est de trouver des façons de réduire le nombre de collisions sur la route, surtout celles causées par la distraction, qui est devenue un problème majeur.»