Nicole Casteran, François Baril Pelletier et Jean-Luc Bélanger sont les lauréats des prix littéraires du Droit.

Les favoris du Droit dévoilés au SLO

Lectures, conférences, remises de prix... Le Salon du livre de l'Outaouais a débuté sous la présidence d'honneur de Marie Laberge, accueillie jeudi soir par des salves d'applaudissements.
Cette 37e édition a également été l'occasion de décerner les prix littéraires LeDroit en faisant trois heureux auteurs. 
Les noms des trois lauréats ont donc été dévoilés jeudi soir.
Dans la catégorie fiction, Nicole Castéran s'est démarquée pour le premier tome de L'Oeil du diable, le deuxième ayant été publié jeudi par sa maison d'édition Libre Expression. Dans la catégorie jeunesse, Pierre-Luc Bélanger remporte le premier prix pour Ski, Blanche et avalanche (David); même chose pour François Baril Pelletier, dans la catégorie poésie, pour Déserts bleus (David). 
Un plan
Sue le plancher du Palais des congrès de Gatineau, impossible de s'y retrouver sans l'incontournable plan quadrillant la liste des exposants. D'un côté, l'aire consacrée aux livres jeunesse; de l'autre, celle à la littérature adulte. 
Parfois, les deux univers se télescopent en d'étranges circonstances. Ainsi, cette conférence Pour ou contre une université franco-ontarienne? après les stands de Passepeur (ces livres dont vous êtes le héros) et Big Big (grosses écritures et illustrations pour les 8-10 ans).
Plus loin, sur la scène de la Place Yves Thériault, la cérémonie d'ouverture animée par Daniel Bouchard a attiré progressivement les visiteurs à ses rangs.
Personnalités politiques et auteurs se sont relayés au micro pour évoquer l'importance de la lecture, intimement liée au thème de cette édition: la liberté. 
«Le livre vous amène ailleurs, vous fait découvrir le monde tout en forgeant les identités individuelles et collectives», a souligné la conseillère municipale Mireille Apollon.  
L'effet Marie Laberge
Il est peu dire que la romancière Marie Laberge était attendue pour prendre la parole. 
«On arrive, tout est prêt, s'est-elle exclamée, mais y en a du travail en arrière de ça!» Approbation audible d'une voisine qui fut bénévole pendant 20 ans. 
L'auteure de la trilogie Le goût du bonheur a également eu une pensée pour les écrivains débutants - «ce qui signifie souvent regarder les gens passer et se demander si quelqu'un va s'arrêter acheter son livre». Un seul conseil de sa part: la persévérance!
Le slameur D-Track a clôt la cérémonie de lancement par un nouveau texte de son cru sur Le verbe avoir qui voulait avoir l'air d'être.
<p>Le SLO s'est ouvert jeudi. Des lecteurs de tous âges en ont profité.</p>
Le salon se poursuit au Palais des congrès de Gatineau jusqu'au 28 février selon la formule «une journée, un invité d'honneur»: Martin Michaud jeudi; Julie Huard vendredi; Nicolas Dickner samedi; Michèle Matteau dimanche; et Katia Canciani en littérature jeunesse (journée éternelle?). 
Rappelons que l'académicien Dany Laferrière donnera une conférence samedi 27 février à 19h30.