«L’autre monde» de Catherine Morneau sera lancé le 14 octobre.

Le monde intérieur de Catherine Morneau

À 14 ans, à l’âge où les ados découvrent encore leurs passions, Catherine Morneau vit la sienne. La jeune Gatinoise lancera le dimanche 14 octobre «L’autre monde», son premier roman – et le premier tome d’une série du même titre.

Depuis qu’elle sait déchiffrer le sens des lettres, « Catherine, elle lit et elle écrit. Elle lit, elle lit, elle lit... » a illustré sa mère, Julie Brochu, lors d’une rencontre en début de semaine. L’énoncé a fait sourire sa fille. C’est vrai ; la timide brunette passe des heures à dévorer des romans fantastiques et de science-fiction. Elle a déjà croqué les différents tomes d’Harry Potter, d’Hunger Games, du récent Animal Totem... « Beaucoup de gens dans mon entourage, mes grands-parents, mes parents ; tout le monde lit tout le temps. Je crois que ça a aidé », a avancé l’élève de troisième secondaire.

Le feu de la littérature serait donc une épidémie dans la famille. Celui de l’écriture et de la publication, c’est sa grand-mère, l’auteure Lysette Brochu, qui l’a allumé. Lorsqu’elle avait 7 ans, sa mamie lui a offert en cadeau une cinquantaine d’exemplaires imprimés d’une histoire que la petite avait écrite. « On vendait les copies au porte-à-porte, a raconté sa mère. On a tout vendu ! »

À l’âge de 12 ans, Catherine s’amusait à écrire un récit qui parlait de dragons. Elle en partageait les chapitres avec son frère Charles, de trois ans son cadet, et avec les utilisateurs du site Wattpad. La plateforme web invite les aspirants auteurs à partager leurs créations et à commenter celles des autres. Inspirée par les éloges de son frangin et les encouragements des internautes, elle a laissé libre cours à sa riche imagination pour transformer le récit en quête épique. En un an d’écriture, l’histoire « a un peu dévié de sa trajectoire. C’est allé plus loin », a résumé l’auteure.

Dans L’autre monde, la croyance populaire veut que les êtres magiques aient été exterminés un siècle plus tôt par le sanguinaire humain Kojak. Erreur. La princesse Alexia se retrouve coincée dans le monde des créatures qu’elle croyait éteintes. Elle y découvre un monde déchiré par un conflit entre les sorciers et les centaures. La fée Ashley et ses copains reçoivent la mission d’empêcher le destin funeste des créatures chevalines et ainsi, sauver le monde.

À savoir si et comment la bande magique parviendra à éviter l’apocalypse, les lecteurs devraient avoir en tout 10 tomes pour le découvrir. « C’est un défi que je me suis lancé », a souri Catherine. La voilà déjà en route pour atteindre son objectif ; à l’heure actuelle, le deuxième opus est en correction chez l’éditeur, et l’auteure planche sur son troisième manuscrit.

L’autre monde sera lancé le dimanche 14 octobre à la bibliothèque Guy-Sanche. Des exemplaires y seront disponibles.