Le Three Pines Tour amène les visiteurs dans différents lieux ayant marqué l’une ou l’autre des enquêtes d’Armand Gamache, telle l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, dont s’inspire le monastère que l’on retrouve dans Le beau mystère.

L’attrait de Louise Penny

L’auteure Louise Penny ne cesse de rayonner partout dans le monde. Et sa série Armand Gamache enquête, campée dans les Cantons-de-l’Est, suscite énormément d’engouement pour la région, surtout de la part des Américains, qui viennent par dizaines faire le tout nouveau Three Pines Tour.

« Ça va très, très, très bien », réagissait sans détour Danielle Viau, l’instigatrice de cette nouvelle offre touristique via son entreprise Purple Valise, mercredi.

Depuis le mois de mai, celle qui a auparavant mis sur pied le Knowlton Tour et le Great British Tea Party, en 2017, compte plus de 150 réservations et déjà une vingtaine de tours guidés.

« Ça répond merveilleusement bien à mes attentes », se réjouissait-elle, au lendemain d’une visite d’un couple originaire du Pérou.

La grosse majorité de sa clientèle provient toutefois de nos voisins du Sud. À 98 %, estime-t-elle. Ils viennent de partout aux États-Unis, sont majoritairement de sexe féminin et âgés de la soixantaine, et ont lu tous les livres de Louise Penny, « souvent deux fois », précise-t-elle.

« Ils sont curieux, posent beaucoup de questions, et veulent tout savoir sur Louise, poursuit la guide. Heureusement, j’ai amassé beaucoup d’entrevues qu’elle a données dans différents médias, ce qui fait que j’ai pas mal de matériel à leur partager. »

Fait intéressant: aucun Québécois n’a encore pris part à une visite, note-t-elle. « Peut-être parce qu’ils connaissent quand même bien la région », avance-t-elle.

Mme Viau est néanmoins persuadée que son Three Pines Tour, qui amène les visiteurs dans différents lieux ayant marqué l’une ou l’autre des enquêtes d’Armand Gamache tout en mariant histoire, littérature et gastronomie, est un plus pour l’industrie touristique non seulement de la région, mais également de la province.

Le 13e roman en français de Louise Penny sort ce jeudi en librairie.

« Beaucoup de gens viennent au Québec expressément pour ce tour, passent quelques jours dans les Cantons-de-l’Est et se dirigent ensuite pour quelques jours à Montréal ou Québec », affirme-t-elle.

Mme Viau est à compiler des données pour avoir des chiffres plus exacts des retombées économiques de son Three Pines Tour.

Si l’expérience vous intéresse, sachez qu’un prochain départ aura lieu le 16 août prochain. D’autres dates sont disponibles sur demande.

Toutes les informations et les billets sont disponibles sur le threepinestour.com.

Maisons de verre en librairie
Mentionnons par ailleurs que le 13e roman en français de Louise Penny sort ce jeudi en librairie. Intitulé Maisons de verre (Glass Houses en anglais), son intrigue est campée au lendemain d’Halloween, alors qu’une silhouette masquée, drapée de noir, apparaît dans le parc de Three Pines.

L’inconnu semble épier quelqu’un, mettant tout le village mal à l’aise. Quelques jours plus tard, la triste figure s’est évanouie et un cadavre est trouvé dans la petite église Saint-Thomas. La dette morale qui a été payée serait-elle liée à la crise des opioïdes qui n’épargne personne, pas même ce hameau oublié aux abords de la frontière américaine ?

Publiée dans 26 langues, Louise Penny a remporté de nombreux prix littéraires.

Déjà membre de l’Ordre du Canada, elle a été nommée officière de l’Ordre national du Québec en juin 2017.

Ultime consécration : son nom fait son entrée dans Le Petit Larousse illustré 2019.