Bram Hooker

La liste: les auteurs irlandais hors-normes

Bram Stoker (1847-1912)

S’il a signé plusieurs ouvrages au fil d’une carrière littéraire menée en parallèle de ses fonctions de directeur de théâtre, c’est bien sûr son roman Dracula qui aura le plus marqué l’histoire. Vampire le plus connu du monde, le sanglant comte décrit par Bram Stoker a aussi eu l’occasion de frapper l’imaginaire des cinéphiles lorsque Francis Ford Coppola l’a porté à l’écran en 1992. Geneviève Bouchard 

Oscar Wilde (1854-1900)

Reconnu tant pour son personnage de dandy érudit que pour sa plume (on lui doit des œuvres comme L’importance d’être Constant, Le portrait de Dorian Gray et Le fantôme de Canterville), Oscar Wilde aura vécu entre Dublin, Londres et Paris un destin tragique. Après avoir connu la gloire, il a été emprisonné pour son homosexualité et est mort à 46 ans dans la quasi-indigence. Geneviève Bouchard

Oscar Wilde

James Joyce (1882-1941)

Même s’il a quitté l’Irlande au début de la vingtaine pour s’établir à Trieste, à Paris, puis à Zurich, le romancier et poète s’est toujours servi de son pays natal comme source d’inspiration de ses principales oeuvres. Parmi elles, Gens de Dublin, Portrait de l’artiste en jeune homme et Ulysse. Normand Provencher

Samuel Beckett (1906-1989)

Le lauréat du Prix Nobel de littérature en 1969 (qu’il accepte, mais qu’il n’ira pas chercher lui-même) est surtout connu pour sa pièce En attendant Godot (1953), évocation de l’angoisse devant l’absurdité de la condition humaine. Il est enterré au cimetière du Montparnasse, à Paris. Normand Provencher

Emma Donoghue (1969- )

Il faudra attendre son septième roman avant que l’auteure et dramaturge née à Dublin atteigne la renommée internationale. The Room, qu’elle a adapté pour le cinéma, remporte quantité de prix et un large public. La Canadienne d’adoption s’est aussi distinguée pour avoir enrichi la reconnaissance de la littérature LBGT. Éric Moreault