Sur la photo, à l’arrière Raymond Ouimet, conférencier, Céline Forget, présidente CAC, Josée Leroux, coordonatrice de Lire et faire lire, Marie Paquette, auteure, Claude Larouche, conférencier, et Émilie Laverdière, directrice du CAC. À l’avant, Richard Aubry, auteur, Lorraine David, fondatrice de la troupe de théâtre Les Contes Géants et Luc Dumont, expert technique chez les Contes Géants.

Festin de livres: célébrer l’amour de la littérature dans la Petite-Nation

La Petite-Nation a rendez-vous avec la littérature, les 27 et 28 avril, alors que se tiendra la troisième édition du Festin de livres, à Saint-André-Avellin.

Au menu du week-end, une vingtaine d’exposants, parmi lesquels on retrouve des auteurs, des maisons d’édition, des organismes liés au milieu du patrimoine, des associations d’auteurs et une librairie de la région, s’installeront à l’intérieur du Complexe Whissell.

Le public pourra participer gratuitement à toutes les activités prévues à la programmation de l’événement. Ateliers-conférences, panel de discussions, rencontres avec des auteurs, spectacle de théâtre pour enfants, échange de bouquins usagés, les amoureux des lettres et des mots auront beaucoup à se mettre sous la dent.

Belle prise pour l’équipe du Festin de livres : l’artiste multidisciplinaire et auteure de renom, Marjolaine Beauchamp, offrira une prestation de slam le samedi, en fin de journée.

« Le but est d’offrir un événement littéraire de qualité aux citoyens de la MRC de Papineau. Ce qu’on souhaite, c’est valoriser la langue française, la lecture et l’écriture pour tous les groupes d’âge et particulièrement pour les enfants », affirme la directrice générale du Centre d’action culturelle (CAC) de la MRC de Papineau, Émilie Laverdière, à propos du Festin de livres.

Cibler la jeunesse

Le projet « Les livres libres » du CAC, lancé en février, passera par ailleurs à la prochaine étape lors du week-end de festivités. Plus de 190 carnets vierges ont été remis à des élèves de l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau afin que ceux-ci laissent libre cours à leur créativité. Le public large était également invité à participer au projet.

« On a invité les gens à créer leur propre livre en choisissant la forme littéraire de leur choix ou en y allant avec du collage ou de la peinture. Ces livres vont être dévoilés durant l’événement et deviendront la propriété du Centre d’action culturelle. On va former une bibliothèque de carnets et de livres uniques qui pourra par la suite être consultée par le public », explique Mme Laverdière.

Cette dernière espère élargir le volet scolaire du projet pour les prochaines éditions du Festin de livres. « Ce projet fait partie de notre objectif de rejoindre un plus jeune public », note Mme Laverdière.