De gauche à droite: Céline Forget, présidente du Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau, Marie Paquette, auteure et exposante, Catherine Lacroix, coordonnatrice du Festin de livres, Claude Larouche, président du Comité du patrimoine de Ripon, et Lorraine David, fondatrice de la compagnie de théâtre Les Contes géants et comédienne.

Célébration littéraire

L’amour des mots et la littérature seront à nouveau célébrés au cœur de la Petite-Nation dans le cadre de la deuxième mouture du Festin de livres qui sera présentée au Complexe Whissell de Saint-André-Avellin, les 28 et 29 avril, sous le thème « Lire, toute une histoire ».

Entretiens avec des auteurs, ateliers, conférences, ventes de bouquins, activités pour les enfants, échange de livres usagés et espace dédié au patrimoine : malgré une programmation plus épurée afin d’éviter que « le public soit déchiré entre deux activités au même moment », comme ce fût rapporté par plusieurs visiteurs l’an dernier, la palette sera encore une fois bien garnie pour ce salon à l’échelle locale organisé par le Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau et dont l’accès au site est entièrement gratuit.

Parmi les rendez-vous saillants prévus à l’horaire, le bédéiste et peintre André St-Georges sera de passage le samedi matin pour offrir un atelier portant sur la création d’un récit en images. En après-midi de cette même journée, un entretien réunissant les auteurs Jean Boisjoli, Julie Huard et Blaise Ndala, sera animé par l’ancien animateur de Radio-Canada aujourd’hui retraité, Carl Bernier. La discussion se fera autour de la thématique « Des livres qui nous font voyager ».

Un atelier-conférence sur la diffusion sur Internet de textes et d’images au sujet du patrimoine culturel, lequel sera animé par le vice-président de Wikimedia Canada, Jean-Philippe Béland, devrait également attirer son lot de spectateurs le dimanche après-midi.

La coordonnatrice de l’événement, Catherine Lacroix, estime qu’il y a un véritable besoin dans la Petite-Nation pour offrir ce type de happening littéraire qu’on voit généralement dans les grands centres urbains. « Toutes nos activités sont gratuites. Le but est vraiment de donner le goût et de faire découvrir la lecture et l’écriture aux jeunes de la MRC de Papineau. On sait que la Petite-Nation est un milieu défavorisé. On veut donner accès aux familles, aux jeunes et aux gens qui n’ont pas nécessairement les sous pour se rendre à des grands événements à Gatineau ou Montréal », explique-t-elle.

L’an dernier, quelque 400 curieux avaient franchi les tourniquets du Complexe Whissell. Les organisateurs espèrent au moins doubler l’achalandage pour cette année.

Au total, une quinzaine d’auteurs, pour la plupart des écrivains de l’Outaouais, seront présents durant le Festin de livres. Des dizaines de représentants d’organismes reliés au patrimoine, d’associations littéraires, de maisons d’édition et de librairies auront également un kiosque sur place.

La programmation complète du salon est disponible au festindelivres.org.