Andrée Poulin, Iris Boudreau et Julien Paré-Sorel finalistes au Prix des libraires, volet jeunesse

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
L’Association des libraires du Québec (ALQ), a dévoilé, lundi 16 novembre, la liste des finalistes 2021 Le Prix des libraires du Québec, volet jeunesse (PLJ). Parmi 24 livres finalistes en lice figurent les noms de l’auteure franco-ontarienne Andrée Poulin et de l’illustratrice originaire de Gatineau Iris Boudreau.

Andrée Poulin est finaliste dans la catégorie 6-11 ans, pour son roman «Enterrer la lune», publié à La courte échelle, qui relate le combat d’une jeune fille en Inde pour avoir des installations sanitaires. Le jury a salué le «texte touchant» de ce récit illustré par Sonali Zohra.

Dans la catégorie 12-17 ans a été retenu Lac Adélard, récit d'épouvante qu’a illustré Iris Boudreau. Paru chez le même éditeur, le livre propose «une histoire bien ficelée qui mélange suspense et monde parallèle», a noté le jury.

Dans le volet bande-dessinée, Julien Paré-Sorel – un diplômé du programme universitaire de l’ÉMI, en Outaouais voit se qualifier le second tome de sa populaire série Aventurosaure (Presses Aventure).

Les finalistes

Le jury a retenu 12 publications québécoises et 12 autres de l’extérieur de la province.

Dans la catégorie 0-5 ans, les trois œuvres québécoises finalistes sont Bob le bobo de Mélina Schoenborn et Sandra Dumais (La courte échelle); Mon chien-banane, de Roxane Brouillard et Giulia Sagramola (Les 400 coups) ; et Pokko et le tambour, de Matthew Forsythe (Comme des géants).

Dans la catégorie 6-11 ans, les titres retenus sont Colle-moi, de Véronique Grenier (La courte échelle) ; Enterrer la lune, Andrée Poulin et Sonali Zohra (La courte échelle) et L’alerte au feu, d’André Marois et Célia Marquis (La Pastèque) 

Pour la tranche 12 à 17 ans, le jury a retenu Lac Adélard de François Blais et Iris (La courte échelle) ; Rap pour violoncelle seul, de Maryse Pagé (Leméac); et Un parfum de fausses nouvelles, de Pierre-Alexandre Bonin (Bayard).

Outre Aventurosaure, tome 2 - L’héritage de Cory, de Julien Paré-Sorel (Presses Aventure), les finalistes québécois du volet BD sont le 3e volume des aventures de Jimmy Tornado, rendu Aux portes d’Agartha, de Frédéric Antoine et Jean-François Vachon (Presses Aventure); et Pauline, une petite place pour moi, d’Anouk Mahiout et Marjolaine Perreten (Comme des géants).

Talent

« Même après toutes ces années, je suis toujours aussi impressionnée, réjouie, soufflée devant le talent des illustrateurs.trices et auteurs.trices d’ici et d’ailleurs lorsqu’est annoncée la sélection des finalistesau PLJ», a commenté Catherine Trudeau, qui est ambassadrice du Prix depuis 2011.

Nourrissez-vous comme moi de ces titres uniques, choisis avec acuité et sensibilité par le comité de sélection. Il y en a pour tous les goûts, tous les âges, et le plus beau de l’affaire, c’est qu’on n’a pas besoin d’avoir moins de dix-huit ans pour lire des œuvres destinées au lectorat jeunesse. 

«Bravo aux finalistes, merci au comité de sélection pour ces trésors. Et maintenant, [au public] de les découvrir», s’est-elle réjouit en rappelant que «la lecture est un remède efficace à la morosité, un excellent moyen d’évasion pour [les] adolescents et une activité parents-enfants» enrichissante.

Hors-Québec

Parmi les œuvres littéraires hors-Québec, mentionnons la présence de Quel est mon superpouvoir?, de l’auteure inuit Aviaq Johnston (en collaboration avec Tim Mack), qui transporte le lecteur dans un petit village du Nunavut (éditions Les Malins), ainsi que deux titres parus chez l’éditeur québécois La Pastèque: Mary, auteure de Frankenstein, une biographie de Mary Shelley cosignée par Linda Bailey et Julia Sarda; et La grande métamorphose de Théo, de Geoffrey Delinte et Marzena Sowa, récit animalier métaphorique abordant la quête d’identité.

Les 8 lauréat.e.s. du PLJ 2021 seront couronnés en février, à l’issue d’un scrutin électronique auquel peuvent participer tous les libraires de la province.

Le Prix met en lumière le rôle essentiel des libraires, celui de découvrir et partager leurs révélations littéraires. Il s’agit ici de récompenser des créateurs.trices dont la richesse de l’œuvre, la qualité d’écriture et l’originalité ont semblé remarquables aux libraires.

L’initiative reçoit le soutien financier du Conseil des arts du Canada, de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), du Conseil des arts de Montréal et de Patrimoine canadien.


Renseignements: prixdeslibraires.qc.ca.