Le grand Pow-Wow se déroulera samedi et dimanche au parc Vincent Massey, à Ottawa.

Lido Pimienta au parc Massey

Le Parc Vincent Massey (derrière l’Université Carleton, à Ottawa) sera l’hôte du Festival autochtone du Solstice d’été (FASE) du jeudi 21 juin, Journée nationale des Autochtones, jusqu’au dimanche 24 juin. L’entrée est gratuite.

Les festivités – qui s’agrémentent de concerts et d’un Pow-Wow de compétition – se déclineront sous le thème De la terre, afin de mettre en lumière l’expérience culinaire autochtone.

Trois chefs autochtones, David Wolfman, Cezin Nottaway et Trudy Metcalfe, concocteront des plats de fusion conçus à partir d’ingrédients locaux.

Les festivaliers pourront les déguster le 22 juin, lors du dîner (midi, 25 $) et du souper (18 h, 55 $) de la Grande table. Ces deux repas seront accompagnés de performances musicales de Silla + Rise, Cris Derksen, David Finkle et Laura Leonard. Une nouveauté, le REDx Talks, animée par Cowboy Smithx, explorera la cuisine autochtone en compagnie de conférenciers.

Dave Jenniss
Pour le volet « spectacle », le parc Massey accueillera samedi 23 juin un grand concert réunissant la chanteuse torontoise d’origine afro-colombienne Lido Pimienta (prix Polaris 2017), l’Ontarien Tom Wilson, le Julian Taylor Band et Brooke Simpson (candidate finaliste de The Voice en 2017).

Ce concert débute à 19 h. Coanimé par Andrea Brazeau et l’acteur (et auteur) ottavien Dave Jenniss (Police sans réserve ; Mokatek et l’étoile disparue), le concert sera retransmis par la chaîne APTN, qui diffusera l’émission spéciale Journée nationale des Autochtones en direct (Indigenous Day Live) en direct de Winnipeg et Toronto, en plus d’Ottawa. En marge de la télédiffusion, les artistes émergents Cody Coyote, Mimi O’Bonsawin et Nigel Irwin réchaufferont les planches des têtes d’affiche en après-midi.

Pow-Wow compétitif
La compétition internationale de Pow-Wow se déroulera les 23 et 24 juin (samedi à midi et 18 h ; dimanche à midi).

Les meilleurs chanteurs et danseurs venus des quatre coins de l’Amérique du Nord entrent ensemble dans le cercle, rivalisant d’audace pour se partager 75 000 $ en prix.

Une projection du film Indian Horse est prévue en soirée, jeudi 21 juin. Produit par Clint Eastwood, et plusieurs fois primé, le film offre un récit sur le hockey, à travers les yeux d’un jeune autochtone.

Un « Pow-Wow Pitch » — genre de Dans l’œil de dragon destiné aux entrepreneurs issus des Premières Nations — se tiendra dimanche 24 juin à 8 h 30 et à 14 h 30 : dix finalistes auront 3 minutes pour présenter leurs idées.

Les festivités sont complétées par une Zone familiale (trampolines, structures gonflables, mur d’escalade, arts interactifs, ateliers d’artisanat, pavillon culinaire, spectacle d’oiseaux de proie) et un marché artisanal et alimentaire autochtone.

Les festivités sont organisées par l’Assemblée des Premières Nations, qui représente 630 collectivités à travers le Canada.

Renseignements : www.ottawasummersolstice.ca

Art mural
Par ailleurs, le projet d’art mural autochtone Nākatēyimisowin donnera à Ottawa le coup d’envoi des Journées Canada en fête, qui démarrent le 18 juin, et s’étaleront jusqu’au 21 juin.

Quatre artistes autochtones canadiens participeront à Nākatēyimisowin — Prendre soin de soi, un projet d’art en direct organisé dans le tunnel du sentier récréatif sous la rue Wellington (près du pont Portage). Les artistes montréalais Glenn Gear et Cedar-Eve Peters uniront leur force avec Tara-Lynn Kozma-Perrin et Michelle Sound, provenant toutes deux de Colombie-Britannique.

Les murales qu’ils créeront « inciter(a) les spectateurs à considérer comment la vulnérabilité et la réflexion sont à la fois intégrales et bénéfiques à la résistance active ». l’initiative s’inscrit dans le cadre du programme Art dans la capitale.