Le site et l’application pretnumerique.ca sont utilisés par plus de 150 bibliothèques publiques pour le prêt de livres numériques.

Les livres électroniques: des milliers de titres au bout des doigts

Depuis la fermeture des bibliothèques municipales et des écoles à la suite de la crise de la COVID-19, plusieurs sont à la recherche d’options de divertissement, pour eux ou pour leur famille. Ainsi, les livres numériques deviennent une alternative intéressante et peu dispendieuse.

La bibliothèque municipale de Gatineau, par exemple, est abonnée à plusieurs ressources en lignes auxquelles les Gatinois ont accès tout à fait gratuitement. Ces ressources électroniques, audio ou écrites, sont soit des livres, des ouvrages de référence ou de recherches.

Ces prêts de livres numériques, en français et en anglais, sont, entre autres, disponibles par l’entremise du site pretnumerique.ca alors que le prêt de magazines numériques est aussi accessible par le biais du site biblimags.

Pour les néophytes, la marche à suivre y est expliquée à l’aide de différents guides de démarrage, selon l’application ou l’appareil utilisé.

L’application pretnumerique.ca est d’ailleurs très simple d’utilisation. Il suffit de télécharger l’application, choisir sa bibliothèque et entrer le numéro d’usager (carte Accès Gatineau pour les résidents gatinois). Il reste alors à trouver le bon livre.

Il est possible d’emprunter jusqu’à sept livres numériques à la fois. Si le ou les livres désirés sont déjà prêtés, il y a lieu de faire jusqu’à trois réservations en simultané. Dès qu’un exemplaire se libère, un courriel est envoyé avec un lien de téléchargement immédiat. De plus, la fonction Liste de lecture permet de garder une trace de certains livres qui intéressent le lecteur, peu importe leur disponibilité.

« Chronodégradable »

Après avoir téléchargé le livre numérique, aucun lien internet n’est nécessaire pour profiter du document. Que ce soit des romans, des livres de référence ou des bandes dessinées, tous les livres empruntés sont « chronodégradables », ce qui veut dire que le livre disparaît de votre ordinateur, votre tablette, votre liseuse ou votre téléphone intelligent à la fin de la période de prêt.

Concernant les tablettes, que plusieurs fabricants offrent à faible coût, il faut s’assurer que celles-ci acceptent les locations et/ou les prêts.

Pour les liseuses par exemple, tous les modèles Amazon Kiddle ne sont pas compatibles alors que pour les tablettes, seulement la première génération de iPad ne permet pas la lecture de livres électroniques.

À ce sujet, le site pretnumerique.ca donne une liste exhaustive des appareils et applications de lecture acceptés.

Avant la crise, le site pretnumerique.ca enregistrait près de 9,9 millions de prêts, et ce, pour 581 000 usagers. Plus de 150 bibliothèques publiques en sont membres.

Soulignons que la bibliothèque municipale de Gatineau met 8500 titres pour 9600 exemplaires en format audio, EPUB et PDF à la disponibilité de ses abonnés. En comparaison, Montréal offre plus de 37 000 titres aux membres de ses bibliothèques.