Pour se rendre à l’école, les enfants partent chaque jour de l’île aux Grues en avion.
Pour se rendre à l’école, les enfants partent chaque jour de l’île aux Grues en avion.

Les îles du Saint-Laurent, fragiles et merveilleuses

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Si on fait abstraction de Montréal et Laval, combien de Québécois vivent sur une île ? Le nombre est si faible que l’avenir de plusieurs communautés semble compromis, notamment celles où on ne retrouve aucun enfant. C’est donc avec des sentiments mêlés qu’on tourne la dernière page du livre Le Saint-Laurent d’île en île, publié par Les Éditions La Presse. On reste sous le charme des photographies d’Olivier Pontbriand, tout en ressentant un pincement au coeur en raison des situations dépeintes par le journaliste Philippe Teisceira-Lessard.