Johnny Hallyday était plus qu'une vedette rock, il était un emblème pour une grande majorité des Français.

Les grands disparus de la musique francophone

À l’instar de l’année 2016, 2017 a été marquée par la perte de plusieurs grands noms de la colonie artistique. Voici, dans le domaine de la musique francophone, la liste des personnalités disparues, mais dont le talent continuera à vivre dans nos mémoires.

- Luc Cousineau, 6 mars, 72 ans

Auteur-compositeur-interprète, Luc Cousineau est surtout connu pour son grand succès Vivre en amour, lancé au milieu des années 70 et intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2015. Il a enregistré une vingtaine d’albums dans diverses formations musicales au fil d’une carrière s’étalant sur cinq décennies. Il a aussi écrit pour le cinéma, en plus de signer des thèmes d’émissions de télévision et des jingles publicitaires. Il avait reçu il y a quelques années un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique, aussi connue sous le nom de la maladie de Lou-Gehrig. Luc Cousineau avait fait paraître un dernier extrait radio, Le temps d’aimer, en janvier 2017. 

-----

- Tex Lecor, 9 septembre, 84 ans

D’abord peintre formé aux à l’École des beaux-arts de Montréal, Tex Lecor (Paul Lecorre de son vrai nom) marquera au fil d’une prolifique carrière plusieurs sphères de la culture québécoise. À titre de chansonnier, il a obtenu son plus grand succès en 1972 avec la chanson Le Frigidaire. À la radio, il a déridé son auditoire avec ses insolences téléphoniques et au petit écran, il a notamment piloté pendant plusieurs années l’émission Y’a plein d’soleil, aux côtés de Louis-Paul Allard, Shirley Théroux et des regrettés Pierre Labelle et Roger Joubert. Tex Lecor est décédé des suites de complications liées à une pneumonie. Il a pratiqué son métier de peintre jusqu’à la fin. 

-----

- Ulric Breton, 19 septembre, 80 ans

Il était décrit comme «l’âme» du Théâtre Petit Champlain, salle qu’il a dirigée pendant 26 ans, entre 1988 et 2014. Mais l’engagement d’Ulric Breton envers les artistes d’ici remonte à beaucoup plus loin. Pendant près de 60 ans, l’administrateur a œuvré au sein de plusieurs institutions culturelles. Il a notamment participé à la mise sur pied du Grand Théâtre de Québec, où il a fait partie de l’équipe de direction jusqu’en 1985. M. Breton a aussi agi à titre de gestionnaire pour l’Expo-Théâtre, le bateau-théâtre L’escale et le Festival international de la chanson de Granby. Depuis 2010, la salle de spectacles du Théâtre Petit Champlain porte son nom. 

-----

- Patrick Bourgeois, 26 novembre, 55 ans

L’auteur-compositeur-interprète Patrick Bourgeois, qui a connu la gloire dès la fin des années 80 au sein de la formation les BB, a perdu fin novembre son combat contre le cancer. Après avoir collaboré avec le groupe humoristique RBO, le chanteur et ses complices François Jean et Alain Lapointe ont marqué toute une génération avec des succès comme Loulou, Fais attention, T’es dans la lune, Snob, Donne-moi ma chance ou Seul au combat. Alors qu’il luttait contre la maladie, le musicien a pu se réjouir de voir son fils Ludovick sortir victorieux du concours télévisé La Voix.

Patrick Bourgeois, vedette de la fin des années 80 comme voix des BB, a perdu fin novembre son combat contre le cancer.

-----

- Johnny Hallyday, 5 décembre, 74 ans

À renfort de succès comme Allumer le feu, Les portes du pénitencier, Gabrielle, Que je t’aime ou Ma gueule, Johnny Halliday (Jean-Philippe Smet de son vrai nom) s’est inscrit dans la légende du rock français. On estime à plus de 100 millions le nombre d’albums que celui qu’on surnommait le Taulier a vendus en près de 60 ans d’une carrière qui lui a aussi donné l’occasion de se faire voir au grand écran. Après avoir frôlé la mort en 2009 — il avait été plongé dans le coma après des complications lors d’une opération —, le chanteur avait renoué avec la scène en 2012 pour une imposante tournée qui l’avait notamment amené sur les plaines d’Abraham, pendant le Festival d’été. Il a été emporté par un cancer du poumon. 

-----

SANS OUBLIER

- Hervé Brousseau, 4 janvier, 79 ans

- Denis Richard, 28 août, 55 ans

- Philippe «Infrak» Giroux, 27 novembre, 33 ans