Maurice Henrie est en lice au Prix littéraire Trillium en langue française pour son livre «Le poids du temps» (Les Presses de l’Université d’Ottawa).

Les finalistes aux prix Trillium sont...

Quatre auteurs d’Ottawa, Blaise Ndala, Maurice Henrie, Alain Bernard Marchand et Christian Milat, sont finalistes aux Prix littéraires Trillium.


MM. Ndala, Henrie et Marchand sont respectivement en lice pour «Sans capote ni kalachnikov» (Mémoire d’encrier), «Le poids du temps» (Les Presses de l’Université d’Ottawa) et «Sept vies, dix-sept morts (Les Herbes rouge) pour le Prix littéraire Trillium en langue française. Christian Milat est quant à lui retenu dans la catégorie poésie, pour le recueil Si je connaissais… (Éditions David).

Christian Milat est en lice dans la catégorie poésie, pour le recueil «Si je connaissais…» (Éditions David).

Les trois premiers sont en lice avec Didier Leclair (Le bonheur est un parfum sans nom, Éditions David) et Aurélie Resch (Sous le soleil de midi, Éditions Prise de parole). Les deux autres finalistes du prix de poésie sont Sylvie Bérard (Oubliez, Éditions Prise de parole) et Chloé LaDuchesse (Furies, Mémoire d’encrier).

Les noms des finalistes ont été dévoilés ce jeudi  matin, en même que les neuf finalistes de langue anglaise de cette édition 2018. Les lauréats seront annoncés le 21 juin 2018, à Toronto.

Les quatre prestigieux prix Trillium sont décernés par le gouvernement de l’Ontario, via la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (SODIMO).

« Nous sommes particulièrement heureux que les jurys du Prix littéraire Trillium 2018 aient choisi un groupe divers d’auteurs de langue anglaise, notamment des écrivains autochtones, et des écrivains de langue française provenant de nombreuses régions de la province pour figurer sur la liste des finalistes. Cet échantillon représentatif d’auteurs et de sujets reflète parfaitement la population et l’histoire de l’Ontario» a réagi la pdg de la SODIMO, Karen Thorne-Stone.

Détails et biographies: omdc.on.ca