Les arts en bref

Les événements du jour dans le monde des arts d'Ottawa-Gatineau, en quelques mots.

Les couleurs vibrantes de Robert Trépanier

La Galerie Jean-Claude-Bergeron (150, rue St-Patrick) accueille une exposition spéciale d’œuvres signée Robert Théberge Trépanier (1948-2009) du 15 novembre au 2 décembre. Le vernissage aura lieu le dimanche 18 novembre, de 14 h à 17 h. Il s’agit de la première exposition présentée depuis la mort de l’artiste franco-ontarien qui a peint la région de l’Outaouais pendant plus de trente ans. L’exposition comprend une trentaine d’œuvres créées entre 1977 et 2003, qui proviennent de la succession de l’artiste. Peintre «naïf» connu pour ses couleurs vibrantes et ses toiles détaillées, le prolifique Robert Trépanier a d’abord peint des panoramas d’Ottawa et des toiles liées à ses souvenirs d’enfance passée dans la Basse-Ville, avant de s’intéresser aux lieux et résidents de Messines, son domicile aux abords du lac Blue Sea. 

Renseignements: galeriejeanclaudebergeron.ca ; 613-562-7836

La Bronze à La Nouvelle Scène

La Nouvelle Scène Gilles Desjardins recevra pour la toute première fois l’auteure-compositrice-comédienne et danseuse La Bronze (Nadia Essadiqi). La Bronze était finaliste pour le prix Félix-Leclerc en 2016. Sa reprise en arabe de la chanson Formidable, de Stromae, a récolté plus d’un million de vues sur Internet en quelques semaines. Son concert à saveur pop-rock et électro est prévu le 16 novembre à 20 h. En guise de première partie sera diffusé à 18 h le film Raja Bent El Mellah de Abdelilah Elijaouhary, présenté en partenariat avec le Festival Vues d’Afrique. Le spectacle fait partie d’une série de quatre soirées thématiques où musique et cinéma sont se rencontrent. Le film relate l’histoire de l’actrice marocaine Najat Benssalem, qui, pour son rôle dans un film de Jacques Doillon (2003), remportera le prix du meilleur espoir féminin au festival de Venise et celui de la meilleure actrice au festival du film de Marrakech, sans que cela ne lui ouvre les portes du bonheur. 

Renseignements: nouvellescene.com; 613-241-2727, poste 101

L'auteure-compositrice-comédienne et danseuse La Bronze (Nadia Essadiqi)

Les cordes d’Orford survolent les mythes chrétiens

L’un des plus éminents orchestres classiques d’Amérique du Nord, le Nouveau Quatuor à cordes Orford (NQO), revient à Ottawa pour un concert qui survolera près de 200 ans d’histoire de la musique. L’ensemble se produira au Musée des beaux-arts du Canada samedi 17 novembre à 19h30. Le NQO présentera un programme «à la fois immersif et stimulant» composé d’airs classiques et de mélodies modernes. Il fera revivre l’histoire de la Passion en accordant une place de choix à Franz Joseph Haydn (Les sept dernières paroles du Christ en croix) et à George Crumb (Black Angels). «Supergroupe», le NQO comprend les premiers violons des orchestres symphoniques de Toronto et de Montréal, Jonathan Crow et Andrew Wan, ainsi que l’altiste Eric Nowlin et le violoncelliste Brian Manker. La prestation s’inscrit dans le cadre du Festival de musique de chambre d’Ottawa (Chamberfest). 

Renseignements et billets: chamberfest.com; 613-234-6306; 4 rue Florence, bureaux 201