Les arts en bref

La Presse canadienne vous présente le tour des arts.

LE CANADA EN FÊTE D'UN OCÉAN À L'AUTRE 

MONTRÉAL - Le lundi 1er juillet, la Confédération canadienne aura 152 ans. Cet anniversaire sera souligné depuis la colline du Parlement à Ottawa. Au cours de la journée, personnalités politiques et artistiques participeront aux cérémonies décrites par Céline Galipeau et Daniel Thibeault, à «La fête du Canada», Radio-Canada, 11h30.

Puis, les caméras s'ajustent pour le spectacle de la «Fête du Canada dans la Capitale», présenté à 20h. 

On y retrouve quelques artistes ayant participé au spectacle du midi: Marie-Mai, Karim Ouellet, K'Naan, auxquels s'ajoutent Coeur de pirate, Brett Kissel, The Strumbellas, Crystal Shawanda et William Prince.

L'animation de la soirée est confiée à Pierre-Yves Lord et Angeline Tetteh-Wayoe, personnalité bien connue de la radio de CBC, à Toronto. 

Ce spectacle de deux heures provient lui aussi en direct de la colline du Parlement à Ottawa.

Marie-Mai fait partie des invités au spectacle de la Fête du Canada de la Capitale fédérale.

+
QU'EST-CE QUE LE FRUGALISME?

Après les multiples innovations en mode, alimentation, sexualité, se profile une nouvelle tendance: le frugalisme ou l'ardent désir de prendre sa retraite dans la trentaine, si possible. 

On découvre en quoi consiste ce «plan de carrière» (ou de retraite), à «Complément d'enquête / Fac, boulot, réussir? et après?», le mercredi 3 juillet, 20h, à TV5.

Ils sont de plus en plus nombreux les jeunes qui n'ont qu'un seul but dans l'immédiat: accéder à une retraite très anticipée. Jérémie, par exemple, un infirmier, travaille 13 heures par jour. 

Il voit des dizaines de patients chaque jour parce qu'il veut profiter de ses jeunes années pour mettre les bouchées doubles. Il vit chez sa mère depuis quatre ans où il est nourri, sans frais. 

Les loisirs sont exclus de son régime de vie. Il a déjà accumulé plus de 400 000$ et vise l'achat d'appartements qui lui permettront de vivre sans travailler.

À Orlando, d'autres jeunes adultes partagent cette même ambition, comme Mister Money Mustache, âgé aujourd'hui de 45 ans, qui a pu prendre sa retraite à 30 ans en économisant la moitié de son salaire annuel d'ingénieur en informatique, qu'il a judicieusement investi.

+
TÉLÉ-QUÉBEC: PLACE DES GRANDS HOMMES 

Quels sont ces hommes qui aspirent au titre de président des États-Unis? 

Le lundi 1er juillet, 20h, «Bobby Kennedy, un président perdu pour l'Amérique» revient sur l'assassinat de ce président, survenu peu après une victoire électorale, en 1968. 

Puis, «Ronald Reagan un président sur mesure», le mardi 2 juillet, 20h, souligne les rapports de l'homme avec la mafia. 

Le mercredi 3 juillet, 20h, on révèle le côté sombre de Richard Nixon dans «1972, le Watergate». 

Et le jeudi 4 juillet, 21h, on revoit «JFK», drame judiciaire dans lequel Kevin Costner tient le rôle du procureur, lors du procès de l'assassinat du président, en 1963.

De plus en plus, nous entendrons parler d'intelligence artificielle (IA), puisque cette nouvelle «puissance» touche et touchera toutes les facettes de la vie. 

À RDI, le mardi 2 juillet, 20h, «Intelligence artificielle: votre nouveau cerveau» et le lendemain, mercredi 3 juillet, même heure, «Intelligence artificielle: notre meilleure amie?» rendent compte de l'importance de ce nouvel enjeu au travail, dans les transports, les banques, en médecine. 

D'ailleurs, en santé, l'IA rend possible le croisement de données génétiques et métaboliques qui permet de mieux cibler les traitements selon les individus.

«Différentes», un épisode de «Mitsou et Léa», aurait tout aussi bien pu s'intituler «Courageuses» puisqu'il raconte l'histoire d'Annie, qu'une maladie dégénérative a rendue aveugle et qui, malgré ce handicap, continue de travailler, peindre et faire de la moto. 

Puis, Léa présente Sandra, que le nanisme (elle mesure un peu plus de 4 pieds) incite à la débrouillardise pour s'adapter à un monde qui n'a pas été conçu pour les petites personnes. 

À TVA, ce dimanche, 21h45.

***
À TVA: Le jeudi 4 juillet, 20h, on propose le film «Absolument tout», qui raconte la témérité d'une adolescente souffrant d'une grave déficience immunitaire et qui profite de l'absence de sa mère hyperprotectrice pour faire connaissance avec un nouveau voisin.
Avec Amandla Stenberg et Nick Robinson. 

Le vendredi 5 juillet, 20h, on présente «Les Sacrifiés», opposant des mercenaires américains à des terroristes déterminés à mettre la main sur un entrepôt de plutonium.
Avec Sylvester Stallone et Jason Statham.

***
À RDI: Deux «Grands Reportages» sur Donald Trump. D'abord, le jeudi 4 juillet, 20h, «Président Donald Trump» présente un portrait de l'homme vu par ceux et celles qui le côtoient, depuis son enfance jusqu'à son accession au titre de président des États-Unis. 

Et le lendemain, vendredi 5 juillet, 20h, l'homme politique et écrivain français Frédéric Mitterrand s'interroge sur «Trump: parrain de Manhattan», ange ou démon?

***
À EXPLORA: La comédienne Anne Casabonne fait appel aux services de Jean Lessard pour convaincre Darwin, son border collie, de ne pas japper après tous les chiens qu'il voit à la télévision à «On s'aime en chien», le mardi 2 juillet, 18h30.

***
À TV5: Un documentaire d'une heure trente nous fait revivre l'incroyable aventure d'Apollo 11, mission spatiale consistant à envoyer une équipe sur la Lune et, surtout, à les ramener sur Terre. 

À coup de milliards de dollars, de savoirs et d'enthousiasme, les Américains sont parvenus, en 1969, à répondre aux attentes du président John F. Kennedy, en seulement huit ans. «Apollo, la face cachée», le lundi 1er juillet, 21h, à TV5.

***
À UNIS TV: Ce n'était pas qu'une mince affaire pour la réalisatrice Rozenn Potin d'entrer dans l'univers schizophrène de son frère Vincent, qui, à 36 ans, partage ses jours entre le monde réel et son monde intérieur, celui où il perçoit des voix, des êtres venus d'on ne sait où. 

Et il y a la médication aux effets parfois indésirables, puis tout le fardeau de faire face à l'incompréhension sociale en ce qui concerne la maladie mentale. 

«Les mondes de Vincent», le lundi 1er juillet, 21h.