Le spectacle pyrotechnique a été conçu par l'entreprise Kuma Fireworks.

Le spectacle rêvé d’un artificier gatinois

Un jeune entrepreneur gatinois a réalisé un rêve, samedi soir, en présentant un spectacle de pyrotechnie au public de sa région natale. Du même coup, il permettra à un enfant malade de réaliser le sien.

Depuis longtemps, le président-directeur général de Kuma Fireworks, Maxime Lessard-Giroux, souhaitait présenter un spectacle à Gatineau. Après avoir remporté le premier prix à une compétition internationale tenue à Kaliningrad en Russie, l’an dernier, il s’est mis à la tâche pour organiser l’événement qui est devenu «Les Feux sur glace».

«Ça nous a motivé et je me suis dit: 'c’est le temps plus que jamais de faire quelque chose en Outaouais'», explique M. Lessard-Giroux, peu de temps avant le début de l'événement.

Le dirigeant de Kuma Fireworks ne souhaitait plus attendre l’appel d’un événement comme les Grands Feux du Casino du Lac-Leamy pour démontrer son savoir-faire aux siens. Il s’est donc mis à la recherche de partenaires pour organiser son propre événement.

«Ce qu’on voulait, c’est essayer tout au long de la soirée de faire vivre une ambiance chaleureuse aux gens. Notre façon d’y arriver, c’est de mixer la glace et le feu», résume l’entrepreneur.

Entouré de neige en cette soirée froide, le public a pu se réchauffer autour d’un des nombreux feux de joie tout en grillant des guimauves, près du bar à smores. En attendant le début des feux d’artifice, des amuseurs publics — des cracheurs de feu, notamment — ont diverti les gens réunis à la marina d’Aylmer pour l’occasion.

Les gens présents ont pu se réchauffer autour de nombreux feux de joie.

À l’achat d’un forfait VIP, les gens pouvaient accéder à un igloo géant où le Bistro La Gargouille servait des tapas et des cocktails.

Donner au suivant

Maxime Lessard-Giroux explique que c’est un peu sur un coup de tête que ce spectacle de pyrotechnie hivernal est devenu une activité de financement pour la fondation Rêves d’enfants.

«On s’est dit: "pourquoi pas poursuivre la magie après l’événement et offrir un rêve à un enfant?"»

La cause lui tient personnellement à cœur. Il a d'ailleurs décidé de verser tous les profits des «Feux sur glace» à la fondation Rêves d'enfants.

À l’achat d’un forfait VIP, les gens pouvaient accéder à un igloo géant où le Bistro La Gargouille servait des tapas et des cocktails.