L’une des oeuvres de la série <em>L’art de vieillir</em>.
L’une des oeuvres de la série <em>L’art de vieillir</em>.

Le Prix ÉquiLibre 2020 à Arianne Clément

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Le travail de la photographe Arianne Clément continue de séduire le public. Grâce à sa série L’art de vieillir, la jeune femme d’Acton Vale vient de remporter le Prix ÉquiLibre 2020, résultant du vote de milliers de Québécois.

Ce choix populaire, tenu entre le 1er et le 26 juin dernier, vient saluer les images d’Arianne Clément, qui célèbrent la diversité corporelle et prouvent que la sensualité du corps humain n’a pas d’âge. L’art de vieillir met en lumière avec beaucoup de délicatesse la beauté des personnes âgées.

Son oeuvre cadre bien avec la mission de l’organisme ÉquiLibre, dont la mission est de prévenir et diminuer les problèmes liés au poids et à l’image corporelle dans la population.

Arianne Clément était finaliste aux côtés de la ligne de vêtements sur mesure Coeur de Loup, le long métrage Jeune Juliette, le livre La vie en gros de Mickaël Bergeron et The Womanhood Project, un autre projet de photos sur la diversité corporelle.

Cette année, la pandémie a obligé les organisateurs à tenir une remise de prix virtuelle animée par la comédienne Marie Soleil Dion. La vidéo du dévoilement des gagnants est disponible sur les réseaux sociaux de l’organisme.

Il est déjà temps de soumettre les projets pour l’édition 2021 du Prix ÉquiLibre sur le site de l’organisme à equilibre.ca/prix.