Pour ouvrir les festivités, les organisateurs misent encore une fois sur l'humour avec Jean-Thomas Jobin, le jeudi soir.

Le «party de l'été» dans l'Est ontarien

Le Festival de la Curd de St-Albert prend une approche plus locale et de proximité. Les organisateurs du party de l'été dans l'Est ontarien ont dévoilé une programmation plus modeste, mais «qui rejoint les gens de la région», hier. Des noms comme Gabrielle Goulet, Mélissa Ouimet et Manon Séguin, trois artistes chouchous de l'Est ontarien, figurent sur l'affiche.
«Nous avons eu dans le passé des grosses pointures comme Robert Charlebois, Jean Leloup et Star Académie. On a voulu faire faire connaître la «vache de St-Albert». Mais la foule de l'extérieur n'était pas nécessairement au rendez-vous. Nous optons cette année pour une programmation qui est à l'écoute des gens de la région et offrons ce que les gens de l'endroit ont le goût d'entendre. C'est important pour nous de garder cet esprit local et authentique du festival», a indiqué Laurent Vandeputte, le directeur artistique de l'événement.
Mais comme le veut la tradition, c'est sous le coup de l'humour que sera la lancée la 21e édition du Festival de la Curd de St-Albert qui se tiendra du 13 au 17 août, avec l'humoriste Jean-Thomas Jobin. L'as de l'absurde viendra roder son nouveau spectacle avec du matériel tout droit sorti du four. En première partie, Mikael Dallaire et Alexandre Bisaillon, deux humoristes de la relève diplômés de l'École nationale de l'humour, qui eux aussi font dans l'absurde, s'assureront de bien préparer le terrain.
La soirée du vendredi sera tout en rock avec les Porn Flakes qui se pointeront avec leurs invités, notamment Marc Dupré, Lulu Hughes, Stéphanie Bédard et Jérôme Couture.
Du rock, on passe au country, samedi, avec la sensation canadienne Chad Brownlee.
Saveur plus locale
Gabrielle Goulet, jeune artiste franco-ontarienne originaire de Bourget, poussera quelques-unes de ses compositions aux couleurs folk et country.
«Mes premiers concours de chant auxquels j'ai participé étaient au Festival de la Curd en journée. Maintenant, je me retrouve sur la grande scène. C'est comme un rêve qui se concrétise», a-t-elle partagé.
L'énergique Mélissa Ouimet, chanteuse de St-Albert qui a donné des prestations à l'internationale, reviendra le 15 août également là où tout a commencé pour elle; sur les planches du Festival de la Curd.
Enfin, Manon Séguin, aussi originaire de l'Est ontarien, viendra boucler la boucle le dimanche. La chanteuse présentera ses nouvelles chansons ainsi que des classiques de la musique francophone.
Les classiques de retour
Comme on ne change pas une recette gagnante, comme celle des «curds de St-Albert», les classiques du Festival de la «pépite fromagère» seront encore cette année au rendez-vous. Le labyrinthe géant revient, mais dans un format «supergéant».
Les producteurs agricoles et éleveurs ont répondu présents en grand nombre pour animer Le Marché des saveurs, où il sera possible de se procurer des produits du terroir. Des spectacles familiaux sont également de la programmation.
«Pour les gens de la ville, qui ne peuvent pas toujours retourner tard le soir à la maison, nous voulons miser sur les activités familiales durant le jour pour qu'ils puissent profiter pleinement de l'expérience», note Laurent Vandeputte.