Le groupe originaire de la Petite-Nation, La Tuque Bleue, est le porte-parole de la première édition du Festival de musique traditionnelle de Papineau qui se tiendra du 13 au 15 septembre.

Le folklore s’invite à Ripon

Le pittoresque village de Ripon, considéré par certains comme étant le «berceau du folklore» dans la région, se métamorphosera en un gigantesque site festif, du 13 au 15 septembre, à l’occasion de la toute première mouture du Festival de musique traditionnelle de Papineau dont la programmation a été dévoilée en grande pompe, jeudi, au Marché public de la Petite-Nation.

Avec son affiche où se côtoient des noms réputés et des groupes émergents de la scène «trad» québécoise, le comité organisateur de ce nouvel événement promet une «fin de semaine haute en musique et en expériences» qui devrait faire taire les préjugés associant le folklore québécois uniquement au Jour de l’An et à la Fête nationale.

Gare aux esprits festifs: rigodons, danses carrées, harmonicas, accordéons, guitares, banjos, violons, podorythmie et compagnie seront en concentration élevée dans l’air, lors du week-end en question.

«On voulait avoir un lieu de diffusion pour faire découvrir cette musique-là davantage. Il y a du renouveau dans la musique traditionnelle, autant dans le répertoire que dans les arrangements, mais il y a aussi beaucoup de bonne relève. C’est encourageant de voir ça», lance d’emblée Martin Sabourin, président du comité organisateur du festival, à propos du nouveau happening.

Plus d’une vingtaine d’artistes-musiciens et artisans (conteurs, câlleurs, etc.) seront invités à performer. Les vétérans «de la chanson à répondre» dans la Petite-Nation, La Tuque Bleue, qui agissent comme porte-parole de cette première édition, défileront sur la scène principale du festival, laquelle sera érigée sur le terrain municipal de Ripon. La formation émergente folk riponnaise, Le Diable à Cinq, De Temps Antan, Réveillons! et le duo Lépine/Branchaud seront aussi du lot des groupes attendus sous le chapiteau.

Le trio É.T.É, qui mêle des accents de folk, jazz, rock progressif et classique avec comme armes musicales un bouzouki, un violon et un violoncelle, aura le privilège de lancer la fête et de faire «giguer» le public, le vendredi 13 septembre au soir. Ce groupe a notamment été déclaré Découverte de l’année au Gala des Prix Opus, pour la saison 2017-2018.

Sur les balcons 

Au site principal d’activités se greffera une programmation «itinérante» aux quatre coins de Ripon.

Des concerts acoustiques seront organisés sur les balcons ainsi que dans les salons et cuisines de maisons privées, le samedi après-midi.

«Dans le temps qu’il n’y avait pas d’amplification et de festivals, ça se passait dans les maisons, dans les cuisines, avec la famille. C’est l’origine même de la musique traditionnelle. C’est ce qu’on veut recréer avec ce concept. On veut quelque chose d’intimiste. On a déjà ciblé six maisons qui étaient ouvertes à l’idée d’ouvrir leur résidence. Certains endroits pourront accueillir une vingtaine de personnes, alors que ça pourra être davantage à un autre endroit», explique M. Sabourin.

Une programmation «féminine», misant uniquement sur le talent féminin, sera aussi intégrée à cette formule. Des prestations auront également lieu au Marché public de la Petite-Nation.

Avec le Festival de musique traditionnelle de Papineau, l’organisation compte attirer autant les amateurs du genre que les mélomanes de tous les horizons, qu’ils soient de l’Outaouais ou de l’extérieur.

Les festivaliers qui le souhaitent pourront planter leur tente à un jet de pierres du site du festival, alors qu’un terrain de camping, situé en plein coeur de Ripon, sera aménagé pour l’occasion.

Une foire alimentaire avec des food trucks attendra les visiteurs.

Les bracelets-passeports week-end et billets quotidiens sont en vente à compter de maintenant, en ligne.

Plus de détails sont disponibles au www.papineautrad.ca