Pascal Plante pendant le tournage de <em>Nadia, Buttefly,</em> en 2019.
Pascal Plante pendant le tournage de <em>Nadia, Buttefly,</em> en 2019.

Le film de Pascal Plante distribué en Europe

Les bonnes nouvelles se succèdent pour Pascal Plante. Moins d’un mois après avoir appris que Nadia, Butterfly avait été retenu en Sélection officielle du Festival de Cannes 2020, le cinéaste originaire de Québec peut se réjouir d’une entente de distribution pour son film en Europe.

Les Alchimistes ont en effet annoncé lundi l’acquisition de Nadia, Butterfly. Il sortira en France au printemps 2021. Par la même occasion, Les Alchimistes a acheté les droits du premier long métrage de Plante, le très bon Les faux tatouages.

Tourné à l’été 2019, Nadia, Butterfly raconte le parcours de Nadia (Katerine Savard) jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo, sa dernière compétition avant la retraite.

La compagnie de distribution française a aussi annoncé qu’elle allait ajouter à sa liste La déesse des mouches à feu d’Anaïs Barbeau-Lavalette, présenté à la Berlinale 2020.

Les Alchimistes, société née de la fusion entre Ligne 7 et Docks 66, poursuivra la ligne éditoriale de la première qui favorise notre cinéma puisqu’elle diffusera aussi Antigone de Sophie Deraspe (2 septembre) et Kuessipan de Myriam Verreault (27 janvier 2021).

La société songe également à la création d’une plateforme VSD spécialisée dans le cinéma québécois, qui aurait pour vocation, selon leur communiqué, de mettre de l’avant des films inédits, des sélections d’auteurs, etc.