Le Festival international d’animation d’Ottawa passe en mode virtuel

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
La 44e édition du Festival international d’animation d’Ottawa aura bel et bien lieu, mais en ligne.

Les organisateurs du festival d’animation ont décidé d’adapter leur formule à la réalité de la pandémie, en proposant des visionnements ainsi que des panels de discussions en ligne.

«Au début, nous voulions reproduire l’événement sur Internet, en le recopiant le plus possible», mais en poussant ses réflexions, l’équipe du festival  a jugé plus opportun de «reprendre les choses que le public préfère du FIAO» en les adaptant aux réalités de «l’expérience à domicile», a soutenu  la directrice des opérations Kelly Neallm.

«C’est une occasion de faire preuve de créativité, d’essayer de nouvelles affaires», estime-t-elle, dans un communiqué envoyé mardi 16 juin.

Les organisateurs sont présentement à l’étape de chercher «la meilleure plate-forme» possible dans l’optique de présenter des films tout en garantissant la sécurité des transactions financières, et tout en permettant aussi les échanges sociaux et l’interactivité, explique-t-elle. 

Kelly Neall présume que sa clientèle connectée sera encore plus «internationale» que dans le passé.

L’édition 2020 proposera des ateliers et des discussions d’artistes live. Elle offrira aux écoles et aux recruteurs la possibilité de se «rencontrer virtuellement»

L’initiative InGenius Jr, destinée  aux famille, sera maintenue, tout comme le NightOwl party. Le volet destiné aux professionnels (et non au grand public) – la Animation Conference – se déroulera également en ligne.

Cette édition virtuelle s’étendra du 23 septembre au 4 octobre.

Les activités s’étireront sur un délai un plus long que la période de cinq jours traditionnellement dévolue au festival. Et ce, de façon à ce que les gens puissent aménager leur horaire de travail, explique Mme Neall.


Quelque événements en chair et en os ?

L’organisation n’exclut pas complètement, à l’heure actuelle, la possibilité de maintenir «un nombre restreint de projections» dans des lieux d’Ottawa, en imposant des mesures adaptées à la distanciation sociale sanitaire.  

La clientèle habituelle du festival est composée à 80% de gens de l’extérieur de la région, dont d’importants groupes d’étudiants en animation venus des État-Unis. Les organisateurs ont estimé que le transport et l’accueil de ces festivaliers «constituait  trop de risques, à bien des égards» 

Le festival annonce qu’il dévoilera sa programmation ainsi que davantage d’information sur les modalités d’accès au cours de l’été.