L’équipe du Festibière de Gatineau a dévoilé la programmation de sa 9e édition en compagnie de représentants de la Ville de Gatineau (le conseiller Mike Duggan et le maire, Maxime Pedneaud-Jobin, entre autres) et un porte-parole de RBC, le principal commanditaire du Festibière.

Le Festibière renouvelle son offre d'activités

Pour la dernière édition de l’événement avant son 10e anniversaire, le Festibière de Gatineau renouvelle son offre d’activités pour divertir les amateurs de bières de la région, du 6 au 8 juin prochain.

Comme le Festibière souhaite être un événement familial, une attention particulière a été portée à la bonification de la zone de jeux pour enfants, dit le cofondateur, Alex Van Dieren. En plus de structures gonflables et de courses à obstacles, l’école de musique Sonart sera sur place pour offrir des cours et des activités musicales aux petits et aux plus grands.

Le Festibière compte également profiter du site derrière le Musée canadien de l’histoire — et de sa proximité avec la rivière des Outaouais — pour offrir des activités aquatiques, comme de la planche à rame (paddleboard). Des séances de « Yoga et bières » seront également de la programmation.

Sur la scène, le groupe funk/hip-hop/jazz de Montréal Clay and Friends, le britannique et ex-participant à La Voix Sam Tucker, ainsi que les groupes de l’Outaouais A Leverage for Mountains et Mackenzie Rythm Section seront responsables de faire danser les festivaliers durant les trois jours de l’événement.

La bière, toujours la priorité

Les amateurs de bières doivent toutefois se rassurer, toutes ces activités n’enlèvent pas de place à la principale attraction de ce rassemblement : la bonne bière.

Selon M. Van Dieren, il y aura autant de kiosques qu’à l’habitude où découvrir les produits des différents brasseurs présents à Gatineau pour l’occasion.

Il ajoute que pour la première fois de l’histoire du Festibière, l’organisation a dû refuser des demandes pour l’obtention d’un kiosque. Un trop grand nombre de microbrasseries souhaitaient venir à la rencontre du public gatinois.

« Les microbrasseurs qui viennent aiment beaucoup les gens de l’Outaouais parce qu’ils sont des épicuriens, des gens curieux qui veulent en apprendre plus, soutient le cofondateur du festival. Quand un brasseur sent que les gens sont passionnés par ses produits, ça lui donne le goût de revenir. »

Parmi les nouvelles brasseries présentes au Musée canadien de l’histoire en juin prochain, il y a la nouvelle entreprise gatinoise Gallicus qui était d’ailleurs l’hôte du lancement de programmation du Festibière de Gatineau 2019, jeudi après-midi.

Cet été, l’équipe de l’événement répète une initiative testée au Festibière d’hiver, en février dernier.

Des distilleries, dont l’entreprise gatinoise Artist in Residence, seront sur place pour faire découvrir leurs produits, chacune avec une recette de cocktail distincte.