Le calendrier culturel, 25 février 2020

Les événements à venir dans le monde des arts.

Les chansons timbrées des Fils du facteur

Le duo suisse les Fils du facteur s’arrête à Ottawa, dans le cadre d’une minitournée canadienne. Le guitariste Sacha Maffli et l’accordéoniste Émilien Colin offriront un concert ce 25 février à 19 h 30, à l’église St-Batholemew (125, rue MacKay). Avec leurs drôles de chansons « timbrées » qui « racontent, dénoncent, s’amusent ou se questionnent », les Fils du facteur ont fait un malheur l’automne dernier au Club Soda, où ils se produisaient en première partie de Bleu jean bleu, dans le cadre du Coup de cœur francophone; l’énergique duo s’est aussi fait remarquer la semaine dernière à Québec, lors des vitrines de Rideau – où ils ont là aussi mis la foule dans leur petite poche, ajoute leur relationniste canadien, Taxi Promo.

Le duo suisse les Fils du facteur

Un duo « tout terrain » qu’on recommande très, très chaudement à tous les amateurs de chansons à texte. La présence des deux chanteurs en sol canadien est cooptée par l’ambassade de Suisse à Ottawa et l’organisme Présence Suisse.

Renseignements : lesfilsdufacteur.com ; 613-745-7834 ; stbarts@bellnet.ca

***

Soirée hommage à Viola Desmond

Le Musée canadien de l’histoire (MCH) a invité la sœur cadette de Viola Desmond – l’autrice Wanda Robson –  le jeudi 27 février, à 19 h, pour une soirée hommage qui prendra la forme d’une entrevue (en anglais, avec traduction simultanée en français), au Théâtre du Musée. Viola Desmond, surnommée la « Rosa Parks du Canada », est devenue célèbre en 1946, quand elle a refusé de s’asseoir au fond d’une salle de cinéma, place qui lui était réservée en raison de la couleur de sa peau. Le Musée a fait l’acquisition de sièges du Roseland Theatre de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse, où s’était déroulé l’événement. Une section de la salle de l’Histoire canadienne du MCH présente l’héritage de Viola Desmond et de Wanda Robson.

Wanda Robson, la soeur de Viola Desmond

Mme Robson a joué un rôle déterminant dans la campagne ayant mené à ce que l’image de sa sœur orne le billet canadien de 10 dollars, en 2018. Après la mort de sa sœur, en 1965, Mme Robson a poursuivi son travail de sensibilisation à l’égalité raciale au Canada. Elle a notamment publié le livre Sister to Courage: Stories from the World of Viola Desmond, Canada’s Rosa Parks. La discussion – qui sera enregistrée – sera animée par la sénatrice néo-écossaise Wanda Thomas Bernard, une amie proche de Mme Robson, précise le MCH. Une période de questions et une réception suivront. Un court-métrage vidéo Minute du patrimoine mettant en vedette Mme Desmond sera aussi projeté. Cette activité s’inscrit dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs.

Billets (20 $) : museedelhistoire.ca; 819-776‑7000

***

Électrisant Franklin Electric

The Franklin Electric vient faire écouter ses mélodies indie-folk « songeuses » et « sincères » au 27 Club (27, rue York). Ce concert ottavien est prévu le 26 février. Le groupe montréalais mené par sa figure de proue Jon Matte écume les scènes internationales, depuis sa nomination aux prix Juno en 2018, à titre de groupe découverte de l’année.

The Franklin Electric était de passage à la salle Odyssée le 26 novembre dernier, dans la foulée de la sortie du minialbum In Your Head, nouveau jalon après les deux albums This Is How I Let You Down et Blue Ceilings. Leur première partie a été confiée à la formation sherbrookoise indé Hey Major.

Renseignements : 613-562-8330

Billets : Vertigo Records et www.eventbrite.ca

***

Cold wave punk au House of Targ

Le groupe Palissade monte sur la scène du House of Targ (1077, rue Bank) le 29 février. Le groupe a fait paraître à la fin janvier un album éponyme mêlant post-punk et influences cold wave. Le groupe se caractérise par des mélodies « tantôt énergiques et dansantes, tantôt froides et introspectives », entre sonorités mélancoliques, rythmes frénétiques et voix éthérée.

Le groupe Palissade

La soirée, qui débute à 22 h, sera l’occasion de voir défiler les formations The New Calling, Non-Lieu, Dogma et Dj Kjmaxx, oscillant entre new wave, cold wave, post-punk et peace punk.

Renseignements : houseoftarg.com ; 613-680-8274

***

Créer, sur le sable du Désert mauve

À la confluence de la conférence, du théâtre et du cinéma, le spectacle Le Désert mauve plonge dans l’inclassable roman éponyme de Nicole Brossard, pour mieux s’interroger sur les enjeux qui sous-tendent la création. « Au milieu du néant aveuglant », le spectacle met en scène Mélanie, une adolescente en cavale dont les pensées « génèrent une série d’images qui s’accumulent comme autant de mirages angoissants ».

« Comment bâtir une fiction, voire une réalité », s’y demandent Nicole Brossard et Simon Dumas, qui cosignent ce texte mis en scène par Simon Dumas. Le Désert mauve est présenté les 27 et 28 février à 19 h à la salle Jean-Despréz, avec la complicité du Théâtre français du Centre national des arts. L’activité s’inscrit dans le cadre du Salon du livre de l’Outaouais, qui démarre ce 27 février et se prolongera jusqu’au dimanche 1er mars. 

Billets : nac-cna.ca/fr/event/21659

***

Ottawa en chansons

Le guitariste d’Ottawa Paul Weber présente le spectacle Une Ode à Gerry Barber, qui rassemble des chansons traitant du passé et du présent de la ville, comme en témoignent les titres Three Years on the Rideau Canal, Heron Road Bridge Song et The Great Fire of 1870. Ce spectacle bilingue comporte certaines chansons en français, dont Dans un mile carré, qui évoque le quartier de Vanier, où l’auteur-compositeur-interprète a grandi.

Paul Weber

Ce spectacle traversé de folk, de jazz et d’accents latins et africains, est proposé au Vimy Brewing Company (145, avenue Loretta N; #1) le samedi 29 février, à 20 h. Le musicien se décrit comme un « raconteur » féru d’histoire locale et passionné de folklore. Le titre de son show fait référence à Gerry « Big » Barber, un motard et bouncer qui s’était taillé une solide réputation de dur à cuire dans le centre-ville de la capitale, dans les années 50 et 60. La sortie de l’album n’est pas prévue avant ce printemps, mais plusieurs artistes de la région l’accompagnent. On pourra y entendre entre autres le violoniste Patrick Pharand, du groupe franco-ontarien Les Rats d’swompe.

Billets : thepointofsale.com

***

Le virtuose Blake Pouliot à Ottawa

Le prodigieux violoniste de 25 ans Blake Pouliot vient interpréter Mozart, Beethoven, Prokofiev et Ravel à Ottawa, dans le cadre du Chamberfest. Sélectionné aux prix Juno, soliste pour les orchestres de Toronto et du Centre national des arts, le virtuose canadien fera résonner son talent au Musée des beaux-arts du Canada, le mardi 25 février à 19 h 30.

Le violoniste Blake Pouliot

Le Toronto Star a qualifié Blake Pouliot de « l’un de ces talents spéciaux qui n’arrivent qu’une fois dans une vie ». Le violoniste sera accompagné par Hsin-I Huang au piano. 

Billets : chamberfest.com ; 613-234-6306