Anne Carson, ici en 1999, recevra cette année un prix Princesse des Asturies, l’une des plus prestigieuses distinctions d’Espagne.
Anne Carson, ici en 1999, recevra cette année un prix Princesse des Asturies, l’une des plus prestigieuses distinctions d’Espagne.

L’autrice canadienne Anne Carson récompensée d’un prix Princesse des Asturies

MADRID — L’essayiste et poétesse canadienne Anne Carson, autrice du livre Eros the Bittersweet (Éros le doux-amer) paru en 1986, recevra cette année un prix Princesse des Asturies, l’une des plus prestigieuses distinctions d’Espagne.

Le jury du prix de littérature — l’un des huit décernés chaque année par une fondation du nom de l’héritière du trône d’Espagne — a déclaré jeudi qu’Anne Carson «a atteint un niveau d’intensité et de solvabilité intellectuelle qui la place parmi les écrivains les plus remarquables de l’époque actuelle».

Avec sa solide formation en études classiques et en langues, Anne Carson est connue pour son amalgame de poésie, de traduction et de prose dans ses œuvres. Inspiré vaguement d’un mythe grec, le roman en vers Autobiography of Red (Autobiographie du rouge) est l’un de ses livres les plus connus.

À 69 ans, elle a été mentionnée comme candidate au prix Nobel de littérature ces dernières années. Elle enseigne actuellement à l’Université du Michigan.

Les prix annuels Princesse des Asturies, remis dans des catégories allant des arts aux sports, sont parmi les plus prestigieux du monde hispanophone. Les lauréats reçoivent 50 000 euros (plus de 76 000 $) lors d’une somptueuse cérémonie tenue en octobre.