La vie en noir

L’automne, c’est la saison grise. Celle du soleil qui décline, de la pluie qui s’insinue, et des blues qui reviennent. Artistes, à vos mouchoirs ! Névrosés, à vos pilules !

Noir terminus

Même le Théâtre de l’Île met sa montre à l’heure de La Déprime. Quinze citoyens-acteurs (la pièce est montée «au communautaire») défendront cette comédie tragico-loufoque écrite (à 8 mains, dont celles de Denis Bouchard et Rémy Girard) à l’intention de... quelques 40 personnages, qu’il faudra se répartir. De quoi devenir angoissé... ou schizophrène! Ces «tranches de vies» démoralisées sont partagées depuis un terminus (quoi de plus symbolique?) d’autobus. La mise en scène a été confiée à la comédienne Sasha Dominique. Paraît que quand on se compare, on se console. On pourra donc se consoler du 17 octobre au 17 novembre.

«La Déprime» présentée au Théâtre de l’Île du 17 octobre au 17 novembre

***

Panne d’électricité

La troupe – elle aussi communautaire – du Théâtre du village d’Orléans jouera-t-elle dans le noir ? Programmée du 15 au 18 novembre au Centre des arts Shenkman, sa Comédie dans le noir met en scène un sculpteur raté dont le plan rocambolesque pour s’enrichir rapidement sera anéanti par une panne de courant. Tous les personnages se retrouvent plongés dans l’obscurité. Pour un long boutte, semble-t-il. La mise en scène est signé Sébastien Lajoie.

***

Safia lugubre

Dans le noir, deuxième album de Safia Nolin, est attendu pour le 5 octobre. La Révélation de l’année (en 2016) et Interprète féminine de l’année (en 2017) du Gala de l’ADISQ en a offert un aperçu «lugubre» avec le vidéoclip consacré à son premier extrait, Les chemins. Safia sera de pasage u CNA le 1er novembre. Il faudra attendre le 4 avril 2019 pour la voir du côté de Gatineau (où elle foulera la SJD).


***

Yoko en guerre 

Yoko Ono lancera quant à elle Warzone le 19 octobre, un disque métaphorique («Le monde est déglingué. Les choses vont mal pour tout le monde. On vit dans une zone de guerre», explique-t-elle sur son site officiel) sur lequel elle revisite 13 "chansons à messages" de son répertoire, en choisissant les textes qui lui apparaissent les plus percutants et les plus pertinents aujourd’hui.

Yoko Ono

***

Spiderman maléfique

On aime tendre aux superhéros leur miroir inversé. Pour Peter parker, alias Spiderman, ce fut Venom, sombre et violent "personnage" (en «réalité», c’est un costume symbiotique, fait de microbibittes de l’espace (les symbiotes), qui prennent contrôle de l’humain qu’elles enveloppent). La présence du comédien Tom Hardy (Mad Max, The Revenant, Peaky Blinders, les deux frères Kray dans Legend) dans le rôle principal (Eddie Brock, un journaliste infecté par les symbiotes) y est pour beaucoup dans notre envie de se laisser happer par ce nouveau blockbuster des Studios Marvel.

***

Nuit noire à couteaux tirés

Une nuit probablement noire : La nuit des longs couteaux, titre de l’album que le rappeur Koriass lancera le 29 septembre. On doute que le titre de ce cinquième album – cocomposé et coréalisé par Philippe Brault – fasse référence à la nuit du 4 novembre 1981 et au réveil douloureux de René Lévesque : il semble faire référence à des démons plus personnels, comme en témoignaient ses deux extraits, Éléphant et Cinq à sept. Ce disque nocturne sera indéniablement sombre, à en juger par les titres des futures pièces : Cause perdue, Ennemis, Alerte Amber.

***

Sombres frissons d’Halloween 

Comme chaque année, les salles obscures nous plongent dans l’ambiance d’Halloween, quelques semaines avant la fête des bonbons. C’est un réalisateur de comédies (surtout), David Gordon Green, qui reprend les rênes de la populaire franchise Halloween. On y retrouvera Jamie Lee Curtis, pour une confrontation « finale » entre Laurie Strode et le terrible Michael Myers, qu’elle a rencontré 40 ans plus tôt (sortie le 19 octobre). À l’inverse, Eli Roth, jeune maître de l’horreur (Cabin Fever, Hostel et la télésérie South of Hell) jouera dans des plates-bandes humoristiques avec La pendule d’Halloween (The House with a Clock in its Walls), mettant en vedette Jack Black (sortie le 21 septembre). Sans se prendre trop au sérieux, Goosebumps 2 (Chair de poule 2 : L’halloween hantée) continuera de jouer avec les codes de l’horreur et du fantastique (sortie le 12 octobre).