Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Michaela Coel pose avec le BAFTA de la meilleure actrice pour son rôle dans la série <em>I May Destroy You</em> qu’elle a aussi réalisée.
Michaela Coel pose avec le BAFTA de la meilleure actrice pour son rôle dans la série <em>I May Destroy You</em> qu’elle a aussi réalisée.

La série I May Destroy You, couronnée aux BAFTA de la télévision britannique

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Les BAFTA, récompenses britanniques consacrées dimanche soir à la télévision, ont couronné la série britannique I May Destroy you et sa réalisatrice Michaela Coel pour son interprétation.

Sortie à l’été 2020 sur la BBC et HBO, cette œuvre en 12 épisodes suit Arabella, autrice noire à succès, dans sa reconstruction après avoir subi un viol dans un bar londonien, alors qu’elle y faisait la fête avec ses amis.

Lors de la cérémonie, Michaela Coel a rendu hommage à Ita O’Brien, sa «coordinatrice de l’intimité» sur le tournage, qu’elle a remerciée «d’exister dans notre industrie, de rendre l’espace sûr pour créer des limites physiques, émotionnelles et professionnelles afin que nous puissions faire un travail sur l’exploitation, la perte de respect, l’abus de pouvoir, sans être exploités ou abusés dans le processus».

Son travail était «essentiel» dans cette série tout comme il doit l’être «pour chaque société de production qui souhaite réaliser une œuvre sur le thème du consentement», a souligné Micheala Coel.

The Crown repart les mains vides

Lors de la cérémonie, qui s’est tenue devant une salle clairsemée à dessein à cause du coronavirus, et partiellement en ligne, la série à succès de Netflix The Crown est en revanche repartie bredouille.

La série, qui retrace de manière romancée la saga de la famille royale britannique était nommée dans quatre catégories: notamment meilleur second rôle féminin avec Helena Bonham Carter (la princesse Margaret), Josh O’Connor (le prince Charles) dans la catégorie meilleur acteur, ou encore Tobias Menzies (le prince Philip) dans la catégorie meilleur second rôle masculin.