Émile Bilodeau a donné un concert a différents endroits dans le secteur Aylmer dans le cadre de la fête nationale.
Émile Bilodeau a donné un concert a différents endroits dans le secteur Aylmer dans le cadre de la fête nationale.

La Saint-Jean-Baptiste célébrée autrement à Gatineau [PHOTOS]

Les conditions favorables n’étaient pas du rendez-vous, mais la pandémie de COVID-19 et le ciel nuageux n’auront pas empêché les Gatinois de célébrer leur fête nationale mercredi.

Et c’est en compagnie de l’auteur-compositeur-interprète Émile Bilodeau que le party a commencé dans le stationnement des Galeries d’Aylmer, à 14 h. Même si ce dernier donnait son concert à bord d’une boîte de pick-up — pour assurer le respect de la distanciation sociale —, il a tout de même réussi à rassembler une foule intéressante composée assurément de plus d’une centaine de personnes, toutes venues pour une seule et même raison : célébrer la Saint-Jean.

Mais, après quelques chansons, Émile Bilodeau a finalement craché le morceau.

Raphaël C.-Savard est très content de fêter la St-Jean.

« Je ne sais pas pour vous autres, mais moi, la COVID j’suis plus capable ! J’en ai plein mon cass ! Mais Québécois, Québécoises, on va passer au travers et ça va bien aller », a-t-il lancé aux spectateurs avant d’enchaîner sur les notes de son succès J’en ai plein mon cass.

Ainsi pendant deux heures, Émile Bilodeau a fait danser les Gatinois du secteur Aylmer, tout en changeant d’endroit aux 30 minutes. Après les Galeries d’Aylmer, sa caravane musicale s’est donc déplacée sur la rue Principale à l’intersection de Frank-Robinson, avant de poursuivre son chemin jusqu’au parc Commémoratif et de terminer son parcours au bord de l’eau du parc des Cèdres.

Émile Bilodeau avait troqué la scène pour une boîte de <em>pick-up</em>.

« Ça fait du bien de pouvoir avoir une célébration de Saint-Jean malgré le contexte actuel et le format est différent. C’est quand même le fun et c’est clair que c’est mieux que rien du tout ! », a affirmé au Droit Alicia, une des spectatrices qui s’est déplacée dans le stationnement des Galeries d’Aylmer pour voir le spectacle d’Émile Bilodeau avec sa famille.

Succès pour la Grande Tablée virtuelle

Outre le spectacle d’Émile Bilodeau, la Grande Tablée de la fête nationale en Outaouais (GTO) a également connu du succès, mercredi, à l’occasion de sa première édition en mode virtuel.

« Je suis vraiment impressionné, avoue la porte-parole de l’événement, Marie-Ève Gratton. Ça s’est super bien passé. On a eu quelques petits glitchs avec Facebook, mais rien de majeur. On a eu environ 300 participants virtuels avec nous au total. Je suis agréablement surprise. »

La porte-parole de la Grande Tablée de la fête nationale en Outaouais, Marie-Ève Gratton

Au total, un peu plus de 350 repas concoctés par le traiteur gourmet Les Flavoureux auront été livrés par l’équipe bénévole de la GTO.

« C’est plus que d’habitude, indique Mme Gratton. Dans nos bonnes années on vendait à peu près ça 350 repas et là, on en a vendu un peu plus dans un contexte exceptionnel. »

« Je pense que le fait que c’était facile d’accès, que les gens pouvaient commander au préalable et qu’ils n’avaient pas à faire la file pour venir chercher leur repas a contribué à augmenter les ventes », ajoute-t-elle tout en soulignant que Les Flavoureux sont « très connus » en ligne.

La douzième édition de la GTO a débuté avec de l’animation musicale québécoise pour enfant offerte par DJ JC, conte de Luana. Une heure plus tard, le sommelier et courtier immobilier Benoit Desjardins a offert une conférence sur la sommellerie et les vins québécois. S’en est suivi un discours patriotique du poète et romancier Stefan Psenak, une prestation « En français S.V.P. » du duo country féminin Sugar Crush et le fameux Quiz du Québécois, présenté par Quiz Tonic pour terminer l’événement.

Tranquille à la marina

Par ailleurs, malgré le congé férié, la plage de la marina d’Aylmer et le parc des Cèdres étaient moins bondés mercredi après-midi que lors des jours précédents.

Lors du passage du Droit sur les lieux peu avant 14 h, un peu moins d’une centaine de personnes se trouvaient sur le sable de la plage.

« Il vente pas mal et il fait moins beau, mais c’est congé alors on en profite quand même », a mentionné Érick, un citoyen d’Aylmer, lorsque croisé par Le Droit.

À 16 h 15, les agents du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) n’avaient encore donné aucune contravention en lien avec le non-respect des mesures sanitaires ou la consommation d’alcool.

« Tout se passe très bien pour le moment, a indiqué le lieutenant Vaillancourt. Évidemment, on avait un peu prévu le coup donc on a un petit surplus de policiers en service pour nous permettre d’avoir une surveillance plus accrue à ces endroits-là et où il y a des rassemblements, mais jusqu’à date, tout va très bien. »