Ce spectacle présenté les 23 et 24 février à la Salle Southam du CNA évoque en «cinq saisons» les grands cycles de l’existence tels que dépeints dans les poèmes et chansons de Leonard Cohen.

La liste de nos envies: les immanquables de 2018

Livres, films, spectacles, disques, etc. : nos journalistes se penchent sur les sorties culturelles de 2018. Et dressent la liste de leurs envies.

DANSE

Dance me

La virtuosité athlétique des Ballets Jazz de Montréal, la musique inaltérable de Leonard Cohen. Passé le temps des hommages universels qui ont salué sa disparition en 2016, il sera bon de renouer avec Leonard Cohen dans sa dimension charnelle. Ce spectacle présenté les 23 et 24 février à la Salle Southam du CNA évoque en «cinq saisons» les grands cycles de l’existence tels que dépeints dans ses poèmes et chansons. Et pour les inconditionnels de son répertoire, le Musée d’art contemporain de Montréal lui consacre une magnifique exposition musicale à voir et revoir jusqu’en avril.   

Vieux Farka Touré fera halte à Ottawa le 20 février.

MUSIQUE

Concert de Vieux Farka Touré

Feu Zaphod a laissé place au «Club 27», en référence à son adresse au 27 rue York dans le marché By. Voilà un concert prometteur qui nous incite à venir voir de plus près la transformation de cette salle que l’on aimait bien fréquenter. Fils du légendaire musicien Ali Farka Touré, Vieux Farka Touré fera halte à Ottawa le 20 février pour la tournée de son album Samba sorti au printemps 2017. Des guitares maliennes, des rythmes dansants et toute la convivialité africaine au rendez-vous. De quoi réchauffer les cœurs au mitan de l’hiver.   

Thomas Hellman poursuivra le 11 mai à La Basoche l’aventure entamée au CNA en 2016, avec la première partie de son projet scénique Rêves américains.

Rêves américains, de la ruée vers l’or à la grande crise, tome 2

Thomas Hellman poursuivra le 11 mai à La Basoche l’aventure entamée au CNA en 2016, avec la première partie de son projet scénique Rêves américains. Les critiques avaient été très élogieuses, ce qui nous incite, cette année, à ne pas manquer son spectacle. Il explore de nouveau l’histoire américaine, de la conquête de l’Ouest à la crise des années 1930, à travers des chansons tirées du répertoire blues, folk et gospel de l’époque dont il fait des adaptations bilingues. 

Le Cirque du Soleil sera de passage à Ottawa du 27 juin au 1er juillet.

CIRQUE

Corteo

La venue du Cirque du Soleil est toujours un événement, à Ottawa, à voir en famille. La troupe multinationale retrouvera ses quartiers d’été à Kanata, au Centre Canadian Tire, pour la présentation de Corteo. Le spectacle n’est pas une nouveauté – il a été créé en 2005, puis est parti en tournée à l’étranger – et promet de jongler avec des mondes a priori aux antipodes. Dans une ambiance de fête foraine, un clown évoque ses propres funérailles. Que résultera de ce mélange des tons ? Réponse du 27 juin au 1er juillet.

Ce film d’animation dénonce l’hypocrisie de la société iranienne dans laquelle corruption, sexe et prostitution coexistent avec les interdits religieux.

CINÉMA

Le Post

«Spielberg», «Meryl Streep», «Tom Hanks». Il n’en faut pas moins pour aiguiser notre curiosité et découvrir dès le 12 janvier Le Post. Première femme directrice du Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef pour dévoiler un scandale d’état monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres recherches. Ces révélations concernent les agissements de quatre présidents américains, sur une trentaine d’années, pour étouffer des affaires très sensibles. Ou l’importance cruciale de l’investigation en journalisme...

Happy end

Après deux Palmes d’or, Le Ruban blanc (2009) et Amour (2012), on a hâte de découvrir le dernier long métrage de Michael Haneke avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant et Mathieu Kassovitz. Le cinéaste autrichien continue de sonder l’âme humaine par le prisme du mal, de la folie, de la perversion et de la destruction. Le film se déroule à Calais, malheureuse capitale de la misère et de l’abandon des migrants, et nous introduit au cœur d’une famille bourgeoise ayant fait fortune dans le bâtiment. Un contexte brûlant d’actualité, pour un film incontournable, à voir dès le 19 janvier.

Téhéran Tabou

Vu en avant-première grâce à la Semaine de la critique, Cannes 2017, et très apprécié ! Ce film d’animation brillamment réalisé par Ali Soozandeh dénonce l’hypocrisie de la société iranienne dans laquelle corruption, sexe et prostitution coexistent avec les interdits religieux. Ce film choral met en scène le destin de trois femmes fortes et d’un jeune musicien qui tentent de s’émanciper en se débrouillant. Un film-témoignage sur l’envie de liberté, dans la lignée de Persepolis et de Much Loved. À voir dès le 26 janvier.

Emma, une ingénieure informaticienne et blogueuse, s’est imaginée bédéiste quand elle a décidé de s’impliquer politiquement en 2017.

LIVRE

Un autre regard 2

Un album que j’ai pris plaisir à feuilleter avant sa parution en librairie ! Emma, une ingénieure informaticienne et blogueuse, s’est imaginée bédéiste quand elle a décidé de s’impliquer politiquement en 2017. Au fil de courts chapitres illustrés simplement, mais par un trait efficace, elle met en récit des scènes de la vie quotidienne loin d’être anodines. Le succès ne se fait pas attendre et elle publie déjà sa deuxième BD féministe. Dans son collimateur ? La liberté de porter le voile (par une pirouette narrative), la charge mentale qui incombe aux mères de famille, les remarques déplacées... Idéal pour ceux (et celles) qui auraient besoin d’un dessin ! Parution le 17 janvier (Massot éditions, d’Emma, 112 pages).