En 2017, John et Michelle Pina s'étaient déguisés en M. et Mme Silver Surfer à l'occasion du Comic-Con de San Diego.

La convention Comic-Con sans Marvel et HBO

SAN DIEGO — Plus de 130 000 amateurs de culture pop étaient attendus mercredi dans le quartier de Gaslamp, à San Diego, pour la convention Comic-Con, la grand-messe annuelle des superfans costumés et des commanditaires corporatifs qui veulent capter leur attention.

Vous voulez casser la croûte dans une réplique fonctionnelle du Demolition Man de Marco Brambilla pour le 25e anniversaire du film? Ou assister à une fausse cour martiale de Poe Dameron pour avoir mené une mutinerie dans Star Wars: Le dernier Jedi? Que diriez-vous d’une dégustation de vin et de bière avec Neil deGrasse Tyson? Ou d’une expérience Ready Player One avec des stations de jeu rétro et la recréation de la chambre 237 de The Shining (L’Enfant lumière)?

Si vous aimez la culture pop, il est très probable qu’il y ait quelque chose de fait sur mesure pour vous au Comic-Con 2018.

Ce qui a pris naissance avec le rassemblement de 300 personnes en 1970 s’est transformé en opération massive avec des événements toute l’année. Mais le Comic-Con de San Diego est la célébration incontournable. Les billets pour un accès de quatre jours et la nuit d’avant-première peuvent coûter tout près de 300 $ US, avant l’hôtel, les frais de déplacement, la nourriture et les souvenirs.

Et les participants en sont venus à s’attendre à de la marchandise exclusive au centre des congrès, à de nouvelles annonces de certains des plus grands studios d’Hollywood et à des projections de films et d’émissions de télévision anticipés.

Cette année, le studio Warner Bros débarque avec des vedettes et des images de Aquaman, de Shazam, des Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald et de La grande aventure Lego 2. Sony mousse son film dérivé de Spider-Man, Venom. Et Universal Pictures titille avec Halloween et Glass de M. Night Shyamalan.

«Pas banal»

Du côté de la télévision, les téléphiles auront un aperçu de la nouvelle star de Doctor Who, Jodie Whittaker, et auront la chance de voir Star Trek: Discovery et Riverdale. Et les services de diffusion continue comme Netflix et Hulu seront également de retour avec des offres comme Iron Fist, de Marvel, et le nouveau Castle Rock, produit par J.J. Abrams et basé sur des histoires de Stephen King.

Mais quelques-uns des principaux acteurs sont visiblement absents du Hall H, la salle de 6500 places du Convention Center de San Diego, qui offre les présentations les plus prestigieuses et attire souvent des fans enthousiastes prêts à camper toute la nuit pour obtenir un siège convoité. On note parmi les absents les plus importants cette année les studios Marvel, HBO (Le trône de fer) et Disney (Star Wars).

«Ce n’est pas banal quand des propriétés majeures comme Marvel, Star Wars ou HBO ne se présentent pas, explique Germain Lussier, un journaliste qui participe au congrès depuis 15 ans. Au cours de la dernière décennie, les panneaux de Marvel Studios ont toujours été la chose la plus attendue par les cinéphiles de Comic-Con, et ils ont toujours livré la marchandise avec des séquences exclusives, d’énormes nouvelles et de grandes surprises.»

Cependant, les horaires de production sont essentiellement responsables de leur absence. M. Lussier note que chacun des absents a un grand (et intensément secret) nouveau chapitre à venir en 2019, y compris Avengers 4, Star Wars: Épisode IX et la dernière saison du Trône de fer.

«Au lieu de se présenter et de décevoir les fans, ils choisissent de rester chez eux pour ne pas gonfler les attentes», explique-t-il.

D’autres marques et propriétés pourraient bénéficier d’avoir ainsi le champ libre.