L’OCN en répétition de la pièce « I Lost My Talk », du compositeur John Estacio, sur des images montrant Rita Joe.

Journée internationale des femmes au CNA: hommages aux créatrices

Le Centre national des arts (CNA) met ses plus beaux atours féminins pour accueillr le 8 mars, en consacrant à la Journée internationale des femmes de multiples spectacles et activités gratuites.

Au menu, entre autres : la fameuse l’installation The REDress Project, portant sur les femmes autochtones victimes de violence, et qui a été chaudement appréciée dans plusieurs grandes villes du Canada. Et Réflexions sur la vie, « une expérience symphonique multimédia » créée pour l’Orchestre du CNA, qui se veut un hommage à Roberta Bondar, Rita Joe, Alice Munro et Amanda Todd et à laquelle participe la chanteuse de gorge Tanya Tagaq.

Le CNA souhaite ainsi « rendre hommage à des femmes inspirantes », « célébrer [leurs] accomplissements remarquables » et « raviver les efforts collectifs déployés pour parvenir à l’égalité des sexes ».

« Notre objectif est de donner une voix aux cultures diverses et à la société dans laquelle nous vivons, à travers la création, le choix des artistes, le travail avec les créateurs et les activités que nous proposons », rappelle le président et chef de la direction du CNA, Christopher Deacon.

The REDress Project (midi)

Si elles attirent l’attention sur la réalité que vivent de nombreuses femmes autochtones et de la violence dont elles sont victimes, les robes rouge-sang exhibées dans The REDress Project cherchent d’abord à ouvrir le dialogue. « Je veux attirer l’attention sur le caractère sexuel et racial des crimes violents commis contre les femmes autochtones. J’évoque la présence de ces femmes par un symbole de leur absence », explique l’artiste multidisciplinaire Jaime Black, qui partage des origines anishinaabes et européennes. Les robes cherchent à rappeler la responsabilité collective derrière l’idée de « cultiver des collectivités dynamiques et sécuritaires.

Jaime Black explore la mémoire, l’identité, l’espace et la résistance ; sa démarche est «ancrée dans une compréhension du corps et du territoire comme sources de savoirs historiques et culturels».

The REDress Project sera dévoilée le 8 mars à midi. Le public pourra voir gratuitement l’installation jusqu’au 14 mars.

Récital de la chorale Aella (18 h)

À 18, devant l’escalier Glass Thorsteinson, la chorale Aella offre un récital gratuit d’œuvres composées par des femmes.

Ce chœur fondé par Jennifer Berntson n’a pas de directrice, mais il est composé de chanteuses chevronnées de la région de la capitale nationale.

Réflexions sur la vie (19 h)

Sous la baguette du chef Alexander Shelley, les musiciens de l’OCNA, épaulés par la soprano Nathalie Paulin et la comédienne Monique Mojica, rendront hommage à des Canadiennes remarquables, à travers Réflexions sur la vie, une «expérience symphonique immersive » qui promet d’être riche en émotions ». « Célébration de la jeunesse, de l’espoir et du courage », ce concert multimédia s’inspire du parcours de Roberta Bondar, Rita Joe, Alice Munro et Amanda Todd.

L’OCNA a créé « sa plus ambitieuse production à ce jour » en réunissant quatre œuvres commandées à quatre compositeurs : Zosha Di Castri, Jocelyn Morlock, Nicole Lizée et John Estacio. La mise en scène est signée Donna Feore, qui propose de « saisissantes » projections « immergeant l’auditoire dans un univers sonore et visuel alliant cinéma, photo et graphisme ».

En ouverture du concert, on pourra entendre Qiksaaktuq, une complainte pour les femmes autochtones disparues et assassinées, que livrera — en l’improvisant — la chanteuse inuite Tanya Tagaq, lauréate du prix de musique Polaris 2014.

Le spectacle est présenté à la Salle Southam. (Billets en vente en ligne.)

Une causerie d’avant-concert est prévue de 18 h à 18 h 30 (scène du Foyer du canal). L’animatrice Candy Palmater, la compositrice Jocelyn Morlock, Carol Todd et Ann Joe évoqueront le parcours et le message d’Amanda Todd et de Rita Joe fort — message qu’entend faire prolonger Réflexions sur la vie.

Mélissa Ouimet (20 h 30)

La franco-Ontarienne Mélissa Ouimet prend le micro à la Quatrième Salle, pour y faire résonner ses chansons pop-rock bluesées.

Auteure de deux albums, Melissa Ouimet (2016) et Amours jetables (2018), l’auteure-compositrice-interprète a aussi lancé la websérie de capsules Les Sessions M, qui conjuguent entrevues en chansons en compagnie d’autres artistes de la francophonie canadienne.

Le spectacle commence est présenté à la Quatrième Salle (payant).

Hamlet devient... Hamlette (20 h)

Le Théâtre anglais du CNA brouille les pistes et les genres, avec un Hamlet « complètement réinventé », dans lequel ce sont des comédiennes, Christine Horne et Dawn Jani Birley, qui incarnent le Prince du Danemark et Horatio. Le Théâtre anglais prétend offrir « une version audacieuse, stylisée et inclusive de la pièce de théâtre la plus connue du monde ». Le spectacle intègre même la langue des signes américaine. Pour cette pièce mise en scène par Ravi Jain, Mme Horne une été en nomination pour le prix Mavor Moore Award de la meilleure performance, tandis que la seconde a reçu le prix de la Meilleure actrice décerné par l’Association des critiques de théâtre de Toronto.

La pièce est présentée au Studio Azrieli. Il s’agit d’un spectacle payant.

La Lanterne Kipnes

Élément emblématique du nouveau CNA, la Lanterne Kipnes sera illuminée pour souligner la Journée internationale des femmes.

Des œuvres de l’artiste métisse Christi Belcourt et des images créées en collaboration avec le studio montréalais Moment Factory seront

diffusées sur la Lanterne Kipnes. Il s’agit du plus vaste écran à DEL transparent en Amérique du Nord, rappelle le CNA.

La programmation cherche à se faire l’écho du thème retenu par le gouvernement canadien pour souligner cette Journée : #InnoverPourTransformer.