Jimmy Doucet (à gauche) donne ses indications à des comédiens de La Fabuleuse histoire d’un Royaume.

Jimmy Doucet est prêt à prendre les commandes

Les spectateurs qui assistent à La Fabuleuse histoire d’un Royaume en ce début du mois d’août ne s’aperçoivent probablement de rien, mais ces représentations ont quelque chose d’unique. C’est la première fois depuis 32 ans qu’un autre metteur en scène que Louis Wauthier dirige le spectacle.

Celui que l’on décrit comme la « mémoire de La Fabuleuse » a remis les clés de La Fabuleuse à son successeur, Jimmy Doucet, pour deux semaines. Si la transition a débuté depuis plusieurs mois déjà, il s’agit de la première fois qu’il prend les commandes seul.

Rencontré quelques heures avant la présentation d’un spectacle, mercredi dernier, Jimmy Doucet explique comment il vit cette transition. « Il y a des choses qui semblaient compliquées, et qui le sont moins finalement. Il y a des choses qui semblaient simples et qui sont compliquées. Je suis en train de découvrir que j’aime ça », raconte-t-il, à propos de cet attrait touristique qui fêtera sa 700e représentation samedi.

Si Jimmy Doucet est encore en train de trouver ses repères au Théâtre du Palais municipal de La Baie, il envisage tranquillement de mettre sa couleur dans la pièce. Avec la collaboration de Diffusion Saguenay, il planifie étape par étape les trois prochaines années.

Mettre La Fabuleuse à sa main ne veut cependant pas dire faire table rase de ce qui a été fait depuis le commencement de cette aventure.

« Ce n’est pas mon premier spectacle historique. J’ai appris à travers mon travail à respecter l’histoire. On ne peut pas faire n’importe quoi des personnages marquants de la région. Tout comme on ne peut pas faire n’importe quoi avec ce qu’a mis en place Louis Wauthier », raconte Jimmy Doucet avec respect.

« Je suis arrivé en pensant que je pourrai révolutionner La Fabuleuse, ajoute-t-il. Après ça, j’ai cru que j’étais prisonnier d’un timecode et d’une trame sonore. Maintenant, c’est plus clair. Je comprends comment on peut ajouter un ou des tableaux, intelligemment. Dès l’an prochain, on va pouvoir voir un peu ma couleur. Ça va se faire sur le long terme. »

La Fabuleuse histoire d’un Royaume aura donc un nouveau capitaine qui sera officiellement seul maître à bord après la deuxième saison du spectacle, celle destinée aux touristes des bateaux de croisières, qui se termine en octobre. Toutes les occasions sont bonnes d’ici là pour créer des rencontres entre MM. Wauthier et Doucet. « Mon cahier de notes est devenu beaucoup plus volumineux, depuis les derniers jours. [...] Tout ce que Louis m’a raconté, je ne l’oublierai pas et je vais l’appliquer. Il faut respecter ces 32 ans d’histoires là », indique M. Doucet.

La directrice générale de Diffusion SAguenay, Isabelle Gagnon, et le prochain metteur en scène de la Fabuleuse, Jimmy Doucet.

Si on décrit le style des metteurs en scène comme étant opposé, Louis Wauthier dirigeant avec ses tripes et Jimmy Doucet étant plus cérébral, l’amour du travail avec les bénévoles réunit les deux hommes. « J’ai appris à connaître la personnalité globale de cette famille-là, et maintenant je vais à la rencontre de chaque personne qui la compose », précise Jimmy Doucet.

Du côté de Diffusion Saguenay, la directrice générale, Isabelle Gagnon, était heureuse que Louis Wauthier accepte d’accompagner son successeur pendant une année, pour faciliter la transition. Le transfert de connaissance entre les deux metteurs en scène a été une occasion parfaite pour créer des archives permanentes. Tout le monde est bien conscient que d’avoir la même personne en place pendant 32 ans revêt un caractère exceptionnel.

« J’aime dire que Louis est le dernier gardien de la mémoire collective de La Fabuleuse. Il y a eu des rencontres de prévues tout le printemps entre Louis et Jimmy. On les a filmées. Comme ça, on a un document qui comprend toute l’information nécessaire sur la manière de diriger le spectacle », explique Mme Gagnon. La Fabuleuse est présentée du mercredi au samedi, jusqu’au 17 août.