Robert Downey Jr, alias «Iron Man»

«Iron Man» à la rescousse de la planète

LAS VEGAS — Après avoir incarné pendant plus de dix ans le personnage d’Iron Man, Robert Downey Jr s’est trouvé une nouvelle ennemie à éliminer: la pollution.

La vedette du cinéma a annoncé qu’il envisage de créer l’an prochain une organisation appelée «Footprint Coalition». Il n’a donné aucun détail sur cette initiative, mais il s’est entretenu avec des experts qui lui ont dit que la robotique et d’autres technologies pourraient aider à nettoyer la planète de manière importante.

Il prévoit lancer officiellement la «Footprint Coalition» en avril 2020 et a promis de passer les onze prochaines années à combattre ce qu’il a qualifié de «menace massive pour l’avenir».

L’acteur a fait cette annonce mardi soir au début de la conférence d’Amazon «re: MARS» à Las Vegas, où le détaillant en ligne et d’autres sociétés démontrent comment elles utilisent l’intelligence artificielle et d’autres technologies.

Pendant que Robert Downey Jr. s’exprimait sur scène, des images de bouteilles de plastique et d’autres déchets défilaient sur l’écran derrière lui.

L’artiste, qui a incarné «Iron Man» dans plusieurs films de superhéros, a admis qu’il ne s’était pas toujours soucié de l’environnement. Il a reconnu qu’il avait une empreinte carbone «cauchemardesque».

«Je veux changer», a-t-il promis.