Nervosité, fébrilité, excitation. Autant d’émotions qui habitent les jeunes danseurs et danseuses qui se présentent à Hit The Floor.
Nervosité, fébrilité, excitation. Autant d’émotions qui habitent les jeunes danseurs et danseuses qui se présentent à Hit The Floor.

Hit The Floor: que le meilleur gagne

Anicée Lejeune
Anicée Lejeune
Le Droit
La fébrilité était palpable jeudi au Centre de congrès du Casino du Lac Leamy à l’occasion de la première journée de compétition de Hit The Floor Gatineau, qui souligne cette année ses cinq ans. Plusieurs centaines de danseuses et de danseurs fourmillaient dans les loges et autour de la salle principale en attendant de monter sur scène devant un parterre de parents et d’amis, mais aussi de juges.