Le chanteur Patrick Bruel était présent lors de la cérémonie.

Funérailles grandioses à Paris

La France a fait ses adieux à sa plus grande pop star, samedi, rendant hommage à Johnny Hallyday avec un cortège funèbre extravagant sur les Champs-Élysées, un discours présidentiel et une cérémonie religieuse télévisée à laquelle a assisté tout ce que le pays compte de célébrités.

Peu de personnalités françaises ont eu droit à des funérailles aussi grandioses que l’homme surnommé le « Elvis français », qui a vendu plus de 110 millions d’albums depuis ses débuts dans les années 1960.

Johnny Hallyday, dont le vrai nom était Jean-Philippe Smet, est décédé mercredi à l’âge de 74 ans après avoir lutté contre un cancer du poumon.

Le cortège funèbre du chanteur a passé sous l’Arc de Triomphe et descendu l’avenue des Champs-Élysées jusqu’à la place de la Concorde, un honneur généralement réservé aux chefs d’État ou aux géants de la littérature française comme Victor Hugo.

Des centaines de motocyclistes ont accompagné le cortège, un clin d’oeil à la passion du défunt pour la moto.

La ministre québécoise des Relations internationales, Christine St-Pierre, était en mission en Europe au moment de l’annonce du décès de son idole de jeunesse. Elle s’est trouvée aux premières loges pour assister au déferlement de l’onde de choc.

Vendredi, elle a tenu à effectuer un arrêt à la résidence du défunt rockeur, à Marnes-la-Coquette en banlieue de Paris.

La ministre relate qu’alors qu’elle y déposait des fleurs, la veuve de M. Hallyday, Laeticia, l’a invitée à entrer.

« J’étais très surprise de voir qu’elle nous accueillait parce que je ne l’avais pas sollicitée, mais elle m’a dit : ‘C’est tout à fait normal. Vous ne savez pas à quel point mon mari aimait le Québec.’ », a raconté la ministre, en entrevue avec La Presse canadienne.

Le président de la France, Emmanuel Macron, lui-même un grand admirateur de Johnny Hallyday, a livré l’oraison funèbre sur les marches de l’église Madeleine, à Paris.

« Johnny était à vous, Johnny était à son public, Johnny était au pays », a déclaré M. Macron.

Samedi, les admirateurs ont scandé « Johnny, Johnny ! » et applaudi à tout rompre tout en entonnant Que je t’aime, l’un des classiques de la vedette.

Environ 1500 policiers ont été déployés pour assurer la sécurité durant l’événement.