French Touch, par Carla Bruni ***1/2

Le premier mérite – et non des moindres – que l’on reconnaîtra à French Touch, c’est sa capacité à nous faire fredonner immanquablement ses reprises.

Miss You, Perfect Day, Moon River... ce bouquet d’airs épanouis signés Depeche Mode, The Clash, Abba ou encore AC/DC vaut feu d’artifice.

D’une voix évanescente ou ténue jusqu’au murmure, Carla Bruni drape ces compositions d’une langueur rêveuse et d’une légèreté vagabonde. Exercice surprenant et amplement réussi dans le cas d’un standard hard-rock radouci d’un traitement jazz (Highway To Hell).

Willie Nelson, en personne, vient prêter main-forte sur Crazy pour un joli duo ombré d’harmonica. La collaboration artistique de la star des studios David Foster, arrangeur-producteur de Barbra Streisand et de Whitney Houston entre autres, insuffle une élégance à fleur de peau à ces 11 reprises.

Couvrant quatre décennies de grands succès glanés en vrac, French Touch propose une échappée belle d’un minimalisme envoûtant.