Le premier ministre Justin Trudeau et le député Randy Boissonnault ont accroché les drapeaux de la Fierté, mercredi, sur la colline parlementaire.

Festival fierté: déménagement et nouveautés

C’est sous le signe du renouveau que se tiendra le festival Fierté dans la capitale du 19 au 26 août à Ottawa. Le changement le plus important : la scène principale déménage ses pénates pour s’installer en plein cœur du village, à l’angle des rues Bank et Somerset.

La communauté LGBTQ2+ célébrera cette année sous le thème « COMMUNauté », qui se veut un rappel que c’est en unissant les forces de tous qu’il y aura du progrès dans la lutte pour la pleine égalité et la défense des droits. Une façon aussi de rendre hommage aux groupes qui font de la région de la capitale nationale l’un des endroits les plus sécuritaires et inclusifs sur le globe, dit-on.

Autre nouveauté : étant donné l’emplacement de la scène principale, les célébrations s’étendront sur un plus large périmètre, si bien que la rue Somerset sera fermée à la circulation les 25 et 26 août entre les rues Bank et O’Connor, grâce à une entente avec la Ville d’Ottawa. Quant à la rue Bank, elle sera inaccessible aux automobilistes entre Somerset et l’avenue Gladstone.

Les deux principales têtes d’affiche du festival seront sans aucun doute la populaire chanteuse et actrice canadienne Bif Naked, qui performera sur scène le 25 août à 21 h, ainsi que la rappeuse américaine bien connue pour repousser les limites, Brooke Candy, dont le spectacle est prévu le lendemain à 22 h.

Une poignée d’autres artistes feront vibrer les festivaliers dans deux mois, dont le jeune chanteur pop coloré Denique, l’artiste trans Quanah Style, l’auteur-compositeur-interprète Andrew Cassara, qui fait fureur sur les médias sociaux, ainsi que DJ Amara.

Élément phare des festivités, le défilé de la Fierté dans la capitale aura lieu le 26 août dès 13 h sur la rue Bank, entre les rues Gloucester et Somerset. Au-delà de 125 groupes déambuleront à pied ou dans des chars allégoriques, le drapeau arc-en-ciel à la main.

manifestations dénoncées
Le comité organisateur du festival souhaite qu’aucun événement fâcheux ne vienne assombrir l’événement, sachant que des groupes ont manifesté et perturbé des célébrations LGBTQ2+ ces derniers jours à Barrie et Dunnville, en Ontario. Des pancartes avec des messages homophobes ont entre autres été brandies et les résidences personnelles d’organisateurs ont été ciblées, des gestes condamnés à l’échelle natinale par Fierté Canada.

« C’est totalement inacceptable. Nous sommes rendus dans un moment de l’histoire où il faut faire preuve d’inclusion et de respecter la diversité qui nous entoure, non pas seulement la tolérer. [...] C’est clair qu’il faut se préparer à ce que ça pourrait arriver dans la capitale nationale, surtout avec le contexte politique actuel (NDLR : il fait référence au nouveau gouvernement Ford), mais on ne peut jamais être préparés à 100 % », de dire l’agent de relations communautaires de l’événement, Davy Sabourin.

La Fête de quartier TD, qui prendra place le 22 août de 18 h à 21 h au parc Lansdowne, est aussi au nombre des nouveautés de la programmation. Plusieurs activités familiales seront au menu.

Parmi les autres activités au programme du festival, mentionnons entre autres un pique-nique familial (parc Hintonburg, 19 août), une veillée pour les droits de la personne (Monument des droits de la personne, 21 août), une soirée de la fierté nature nocturne (Musée canadien de la nature, 24 août) et la foire de la rue Bank (26 août).