En famille

Des spectacles à voir accompagnés de ses rejetons. Des œuvres qui évoquent la cellule familiale, cousue ou décousue.

Petit théâtre en famille

Formes dramaturgiques, sujets et tonalités s’éclatent en théâtre jeune public : on évoquera l’accueil d’une famille de migrants, de façon inclusive et non sans humour, dans Dis merci, de Catherine Bourgeois (CNA, 1er décembre ; pour public adolescent). Les tout-petits se laisseront dorloter par Les choses berçantes (3-4 novembre, CNA, 18 mois à 5 ans). Pour les plus grands, les marionnettes de Tommelise raconteront l’histoire du conte Poucette d’Hans Christian Andersen (Nouvelle scène, 8 décembre, 4 à 7 ans). Le théâtre d’objets s’empare aussi du Vilain Petit Canard d’Andersen, avec la présentation du Cygne au Centre des arts Shenkman (1er décembre, 2 à 6 ans). L’occasion, pour les parents, de revoir leurs classiques… Du côté de Gatineau, on invite à plonger dans les larmes d’Océanne (SJD, 4 novembre) ; et à découvrir, dans Papa ?, ce drôle d’oiseau qu’est le « papa commun d’Amérique » (Cabaret La Basoche, 25 novembre). [MC] et [YB]

«Dis merci», de Catherine Bourgeois

***

Famille « collante »

Sur les planches de la Maison de la culture, on propose Tanguy, d’après le film éponyme dont le titre est entré dans le langage courant pour désigner ces adulescents qui vivent encore chez leurs parents et ne semblent pas prêts à quitter le nid familial. Une adaptation mise en scène par Normand Chouinard avec notamment France Castel, Normand d’Amour et Marie-Chantal Perron (du 30 novembre au 1er décembre). [MC]

***

Belles-sœurs à gorges déployées

Germaine Lauzon, Rose Ouimet et leurs amies, voisines, sœurs ou Belles-Sœurs, viennent coller leurs timbres dans la « cuisine » du Théâtre du Casino du Lac-Leamy. Cette pièce de théâtre musical est signée René Richard Cyr (livret et mise en scène) et Daniel Bélanger (musique) d’après l’œuvre de Michel Tremblay. La distribution, évidemment entièrement féminine, réunira Kathleen Fortin (Germaine), Sonia Vachon (Rose), Eveline Gélinas (Pierrette) et une dizaine d’interprètes du 27 au 29 septembre, puis du 4 au 6 octobre. [YB]

«Les Belles-sœurs»

***

Frères Sisters

Trois ans après sa Palme d’Or (pour Dheepan), le cinéaste français Jacques Audiard s’offre une virée western entre l’Oregon et la Californie. Au gré d’une intrigue galopant en pleine ruée vers l’or, Les Frères Sisters suit la route de deux frangins chargés d’éliminer un mauvais payeur chercheur d’or. Avec Joaquim Phoenix, Jake Gyllenhaal et John C. Reilly, on embarque illico ! (sortie le 5 octobre). [MC]

***

Fils disparu

Le 5 octobre, on attend la sortie de Mon garçon, un suspense mettant en vedette le formidable comédien (et réalisateur) français Guillaume Canet et Mélanie Laurent. L’histoire d’un père qui part à la recherche de son fils de sept ans, disparu en montagne lors d’un voyage scolaire. Le film est réalisé par Christian Carion, auteur de Joyeux Noël (déjà avec Canet), qui était en nomination pour un Oscar en 2006. [YB]

***

Parents spirituels

Le « papa » spirituel du Québec, Gilles Vigneault, a prévu de lancer dans la nature un nouvel album, dont la sortie est prévue pour le 17 octobre (son plus récent, Vivre debout, date de 2014). Ce cerf-volant musical prendra son envol en même temps qu’un nouveau recueil de poèmes inédits, Le Chemin montant. [YB]

Gilles Vigneault

Une exposition sans précédent des œuvres du « père de la photographie d’art », Oscar G. Rejlander, amorce sa tournée internationale à Ottawa, au MBAC. [MC]

Les noms des compositeurs américains Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II sont aussi indissociables que deux frères siamois, au point que « Rodgers & Hammerstein », ou R&H, soit considéré comme une marque de commerce à Broadway. Du 25 au 27 nov), l’orchestre du CNA s’attaque au répertoire commun du duo, où figurent au panthéon The Sound of Music, The King and I et South Pacific. [YB]