Didier Farré

Didier Farré honoré par la gouverneure générale

Le fondateur du Festival du film de l’Outaouais (FFO), Didier Farré, recevra mardi à Toronto, une distinction honorifique des mains de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette.

« C’est flatteur de recevoir une distinction comme celle-là. Mais il y a tellement de gens qui ont beaucoup plus de talent que moi et qui ont fait des choses bien plus importantes, que je ne sais pas si je la mérite vraiment », a lancé Didier Farré à l’autre bout du fil lundi.

Passionné du cinéma, Didier Farré a consacré presque toute sa vie au septième art. Celui qui œuvre depuis les années 1970 dans la production et la distribution de films d’auteur, s’est donné pour mission en fondant le FFO, de permettre la diffusion d’une plus grande variété de films d’auteur pour les cinéphiles. « Je sais bien que la culture n’est pas aussi importante que des gens qui ont sauvé des vies ou que des militaires qui ont fait des actions téméraires ou audacieuses. Mais nous, c’est un travail de longue haleine avant de faire connaître des cinéastes ou encore des films. Au début, on a commencé avec 2 000 ou 3 000 spectateurs, aujourd’hui il y en a plus de 24 000 », a souligné M. Farré à quelques heures de son départ pour Toronto.

D’ailleurs, le festival qui diffuse des films étrangers aux côtés de longs métrages canadiens et québécois et qui se tiendra du 22 au 30 mars célèbre cette année ses 20 ans d’existence.

Son amour pour le cinéma le pousse à toujours vouloir partager sa passion. C’est ainsi qu’en 1995, alors qu’un manque de salles de cinéma en Outaouais se fait sentir, Didier Farré ouvre un nouveau cinéma pour permettre un plus grand accès à une diversité de films autres que les derniers nés d’Hollywood.

« Ce qui est fascinant, c’est de voir des gens qui n’allaient voir que du cinéma américain, qui ont découvert aujourd’hui de très bons films », affirme-t-il.

Didier Farré sera entouré mardi de près de 60 autres Canadiens qui ont fait preuve d’excellence, de courage ou d’un sens du devoir.

Et puisqu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, Didier Farré se verra recevoir officiellement le grade de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par la France. Cette décoration honorifique qui lui sera remise le 23 mars pendant le FFO récompense « les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde ».