La Maison de la culture a dégagé un surplus de plus de 704 000 $ en 2019.
La Maison de la culture a dégagé un surplus de plus de 704 000 $ en 2019.

Des surplus de 700 000$ pour la Maison de la culture de Gatineau

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Le refrain ne sera sans doute pas le même l’an prochain, mais pour l’année 2019, la Maison de la culture de Gatineau se place au haut du palmarès.

Dans le cadre des représentations au caucus préparatoire du budget de la Ville de Gatineau, la direction de la Maison de la culture a présenté un bilan financier positif et un record de fréquentation pour la dernière année.

Au terme cet exercice, c’est un excédent budgétaire d’environ 704 000$ qui a été présenté au conseil municipal, un montant ainsi dégagé par rapport aux revenus de 6,8 millions réalisés en 2019 versus des dépenses de 6,1 millions.

Selon le protocole d’entente qui uni la Ville de Gatineau à la Corporation du centre culturel de Gatineau, la Maison de la culture peut réinvestir ses surplus dans les améliorations locatives, technologiques et scénographiques de l’organisme. Il est donc proposé d’injecter 450 000$ dans l’amélioration de l’équipement scénographique et de mettre 98 000$ dans des initiatives écoresponsables, des projets de valorisation des artistes locaux ainsi que dans l’expérience client. Enfin, une somme de 155 000$ ira au remboursement d’un emprunt à la Ville de Gatineau.

En regardant de plus près la tarte des dépenses et des revenus, on constate que 79% des rentrées d’argent à la Maison de la culture provient des ventes aux guichets. Afin d’atteindre 100%, on doit ajouter les subventions qui sont bonnes pour 7,6% des revenus, la location de salles (5,5%) et les commandites (5,6%).

Quant aux dépenses, elles sont réparties à 46% dans l’achat de spectacles, à 20% dans l’exploitation et l’entretien du bâtiment alors que 17% est attribuable à l’administration, l’amortissement et à l’informatique. Enfin, 14% du budget est dédié aux communications et à la promotion.

Steve Fournier, directeur général de la Maison de la culture, et Claude Beaulieu, président du conseil d’administration, ont présenté le bilan de l’organisme au conseil municipal de Gatineau, mardi.

Un grande année

L’année 2019 fut particulièrement prolifique pour la Maison de la culture et sa salle Odyssée. Malgré une programmation amputée de deux mois, du 15 août au 14 octobre, pour permettre des rénovations à son système de ventilation et de climatisation, l’organisme a été récompensé par deux Félix au gala de l’ADISQ — l’Équipe de diffusion de l’année et la Salle de spectacle de l’année — ainsi que par un Olivier, au gala du même nom, pour le Diffuseur de l’année en humour.

«L'année 2019 fut exceptionnelle à plusieurs points de vue, disait le directeur général Steve Fournier lors de la présentation de son bilan au conseil municipal. On a établi des records de fréquentation pour nos événements ce qui s'est traduit par une hausse des revenus et donc, un excédent budgétaire record.»

Ce sont 331 événements qui ont été présentés à la Maison de la culture de Gatineau en 2019 — dont 241 spectacles —, qui ont montré un taux d’occupation de 90,4 % soit une hausse de 3,1 % par rapport à l’année précédente. Plus de 253 000 personnes, dont presque 150 000 spectateurs, ont pris part à ces événements pour enregistrer une hausse de 2,3 %.

Pour les 29 représentations en théâtre, c’est un taux d’occupation de près de 84 % qui fut enregistré alors que pour les spectacles d’humour, ce taux a grimpé à 94,4 %. Chose remarquable, 92 spectacles de la saison 2019 ont été présentés à guichets fermés, ce qui représente environ 40 % de la programmation. À cela, soulignons la participation de près de 12 000 personnes aux 21 spectacles présentés en été pour un taux d’occupation de 82 %.


« L'année 2019 fut exceptionnelle à plusieurs points de vue. »
Steve Fournier, directeur général de la Maison de la culture

Hors des murs

La salle Odyssée ou les salles disponibles à la Maison de la culture de Gatineau ne sont pas les seuls endroits où la culture a sa place.

Un total de 40 spectacles ont été présentés hors des murs pour un total de 25 861 spectateurs. Cette performance représente un taux d’occupation de 81,6 %, ce qui est pas mal considérant les divers endroits choisis pour tenir ces représentations.

Pour ce qui est de la série Côté Jardin, présentée à la place de la Cité juste à côté de la Maison de la culture, six soirées y ont été offertes qui ont attiré 12 000 spectateurs. Pour l’Espace T, une nouveauté présentée en 2019 sur la terrasse de la Maison de la culture, les cinq soirées se sont déroulées à guichets fermés.

Enfin, dans la série Scène PNG, présentée à la polyvalente Nicolas-Gatineau, les 25 spectacles offerts ont attiré plus de 10 000 personnes pour un taux d’occupation de 75 %.

Quant à la version « familiale » de la Maison de la culture, six spectacles s’adressant directement aux familles ont permis d’accueillir 3232 spectateurs. Pour ce qui est de la programmation scolaire, 24 représentations étaient à l’horaire et elles ont regroupé près de 12 000 jeunes. 

C’est plus de 15 000 spectateurs au total pour un taux d’occupation de cette série d’environ 98 %.