Cet immense diorama est la reconstitution détaillée d’un paysage marin du Crétacé situé dans le bassin d’Araripe dans le nord-est de l’actuel Brésil. Il met en scène deux ptérosaures Thalassodromeus aux ailes impressionnantes de 4,27 mètres (14 pieds) d’envergure. Cela et bien d’autres font partie de la nouvelle exposition du Musée canadien de la Nature.

Des ptérosaures à l’horizon au Musée de la nature

Le Musée canadien de la nature (MCN) d’Ottawa accueillera cet été Ptérosaure : voler à l’ère des dinosaures, une exposition vedette du Musée américain d’histoire naturelle.

Le MCN a donné mercredi un aperçu de sa programmation pour 2019, laquelle promet de plonger les visiteurs « au cœur du bizarre et de l’insolite ».

« La nature est merveilleuse et surprenante, et c’est ce que nous font découvrir l’exposition sur les ptérosaures ainsi que celle du microbiome humain, qui sera présentée en fin d’année », a détaillé la présidente-directrice générale du Musée canadien de la nature, Meg Beckel.

Survol du Mésozoïque (de 252 à 66 millions d’années) en compagnie des plus gros animaux volants ayant jamais existé (fossiles, modèles impressionnants et jeux interactifs), et maîtres incontestables des cieux, Ptérosaure sera à l’affiche du 15 juin au 2 septembre.

Du 20 décembre 2019 au 29 mars 2020, le musée ottavien présentera une exposition sur les microbes, et plus précisément sur « l’étonnant écosystème du microbiome humain ». Les visiteurs pourront découvrir quels rôles primordiaux pour leur santé jouent nos microbes. Il s’agit d’une autre exposition spéciale conçue par le Musée américain d’histoire naturelle.

La Galerie de l’eau subira une « petite cure de rajeunissement ». Une section de la galerie fera place à de nouvelles présentations portant sur des changements climatiques et sur la pollution marine par les plastiques.

La Galerie des perspectives nordiques dédiée aux collectivités du Grand Nord (elle-même enchâssée dans la Galerie de l’Arctique) accueillera Qilalukkat : Bélugas et Inuvialuits dès la mi-octobre. Elle transportera le visiteur dans la région de l’Inuvialuit (l’ouest de l’Arctique canadien), par l’entremise d’anecdotes, de photos, d’œuvres d’art, de vidéos et de témoignages. Elle sera à l’affiche pendant deux ans, en remplacement de l’exposition Inuinnauyugut : Nous les Inuinnaits.

« Poursuivant notre objectif de fournir une expérience captivante au visiteur, nous explorons divers thèmes qui étonnent et suscitent la curiosité à l’égard du monde naturel d’hier, d’aujourd’hui et de demain », analyse Meg Beckel.

La nouvelle saison a été entamée avec La survie au ralenti, qui est à l’affiche depuis décembre, se poursuit jusqu’au 28 avril.

Courage et passion : Les femmes en sciences naturelles au Canada – qui met en évidence la contribution de scientifiques canadiennes ayant été des pionnières et des héroïnes dans leurs domaines – est à l’affiche jusqu’au 31 mars.

La plus exotique Papillons en vol est quant à elle prolongée jusqu’au 28 avril.

Les visiteurs peuvent «  piloter  » un ptérosaure au-dessus d’un paysage préhistorique grâce à un jeu interactif qui fait appel au corps entier et utilise des capteurs de mouvement.

Activités

Plusieurs activités récurrentes reviendront dans l’enceinte du musée, comme les populaires Nature Nocturne, Les Soirées pyjama et Troc-Nature.

Nature Nocturne est une soirée conviviale (grâce à la présence de DJs et du brasseur Beau’s) organisée le dernier vendredi du mois, autour d’une thématique prédéfinie. Les thèmes pour 2019 sont : Évasion tropicale (22 février), Licorne ou narval ? (29 mars), Le grand bleu (26 avril), La puissance des fleurs (31 mai) et En plein vol (28 juin).

Débutées à l’automne dernier, Les Soirées pyjama proposent aux familles et aux groupes de passer une nuit complète au Musée (visite d’exposition à la lampe de poche, chasse au trésor, film 3D, goûter de soirée et petit-déjeuner).

L’activité Troc-Nature continuera de se dérouler les jeudis soir et les fins de semaine. Elle permet au public d’apporter des « trésors » naturels, afin de les faire identifier et éventuellement les échanger.

La traditionnelle journée Portes ouvertes aura lieu samedi 19 octobre.

La 35e édition du petit festival Ikebana (l’ancestral art floral japonais) s’y déroulera du 11 au 14 avril.

Renseignements et tarifs : nature.ca