Zachary Richard, 69 ans, a été testé pour la COVID-19 lundi matin (le 6 avril), à Lafayette, en Louisiane.
Zachary Richard, 69 ans, a été testé pour la COVID-19 lundi matin (le 6 avril), à Lafayette, en Louisiane.

Des nouvelles de Zachary Richard

La nouvelle se répandait comme une traînée de poudre au Québec et un peu partout dans la francophonie canadienne : l’auteur-compositeur-interprète, Zachary Richard, avait testé positif pour la COVID-19.

Dimanche dernier, alors qu’il était l’un des invités de l’animateur Franco Nuovo à l’émission Dessine-moi un dimanche à la radio de Radio-Canada, l’artiste louisianais a laissé entendre qu’il avait contracté la COVID-19.

Quelques heures plus tard, Zachary Richard a rectifié le tir sur Twitter, d’abord en s’excusant pour ce malentendu entre lui et l’animateur, puis en ajoutant qu’il n’avait « pas encore testé pour le coronavirus », mais qu’il s’apprêtait à le faire.

« Ce que j’aurais dû dire, c’est que je suis inquiet en pensant que je pourrais l’avoir, mais je n’ai aucune certitude », a-t-il confié au Droit plus tard dans la journée de dimanche.

Zachary Richard, 69 ans, a été testé pour la COVID-19 lundi matin (le 6 avril), à Lafayette, en Louisiane. Une fatigue aussi extrême qu’inexplicable l’habite depuis jeudi (le 2) et l’inquiète au plus haut point puisque la fatigue est l’un des symptômes liés à la maladie à coronavirus. 

Malgré sa santé fragile, il a accepté de s’entretenir avec Le Droit de sa résidence du sud des États-Unis.*

***

S’il est vrai que les Américains ont développé un test de dépistage de la COVID-19 qui donne les résultats en cinq minutes, comme le répète le président Donald Trump depuis plus d’une semaine, quelqu’un a oublié de le dire aux Louisianais…

« J’ai testé lundi matin et on me dit que j’aurai le résultat dans une semaine, a dit Zachary Richard. Donc si je l’ai (le virus), je serai soit guéri, soit mort avant que j’obtienne les résultats. C’est un peu absurde, mais c’est comme ça », lance-t-il d’un rire jaune.

« J’ai des soupçons, reprend-il. Je n’ai aucune certitude d’avoir attrapé le virus. J’ai ni fièvre, ni toux. Juste une espèce d’énorme fatigue que je trouve très bouleversante. Et avec le bruit qui court, je prends toutes les précautions et je m’isole autant que possible », a ajouté l’artiste.


« [...] J’ai arrêté de regarder les bulletins de nouvelles depuis deux jours parce que je trouve que c’est trop stressant. C’est surréel. C’est comme vivre dans un film d’horreur ou de science-fiction. »
Zachary Richard

Ce « bruit qui court » est la propagation fulgurante de la COVID-19 en Louisiane, l’un des états américains les plus touchés par la pandémie. Selon ce que rapportent les chaînes américaines, la Louisiane sera bientôt en pénurie d’équipements médicaux nécessaires au traitement des personnes atteintes de la COVID-19, alors que des centaines de cas s’ajoutent de jour en jour.

« Quand on parle de la Louisiane, il faut faire une distinction entre la Nouvelle-Orléans et le reste de l’état, précise Zachary Richard. La Nouvelle-Orléans, si on inclut les banlieues, compte près d’un million d’habitants. Et c’est une ville où la promiscuité et la pauvreté sont importantes. Donc le point de stress, c’est la Nouvelle-Orléans. Mais j’avoue que j’ai arrêté de regarder les bulletins de nouvelles depuis deux jours parce que je trouve que c’est trop stressant. C’est surréel. C’est comme vivre dans un film d’horreur ou de science-fiction. C’est fou de continuer comme ça. Alors je me concentre sur ma santé. Je suis isolé et je m’occupe essentiellement de moi et des soins de ma mère. »

Sa mère est âgée de 98 ans. Elle habite chez elle, près de chez son fils, et celui-ci la visite régulièrement et s’assure depuis toujours qu’elle ait tout ce qu’il lui faut pour son bien-être. Mais la pandémie rend maintenant les choses un peu plus compliquées pour Zachary Richard.

« Je dois gérer la situation de ma mère à distance, je ne prends pas le risque de la contaminer, dit-il. C’est une situation qui était déjà compliquée à gérer et qui l’est encore plus maintenant. Ma mère est en santé pour une dame de 98 ans, mais elle immobile. Ça prend deux personnes pour la déplacer. À son âge, l’emmener à l’hôpital pour quoi que ce soit serait signer son arrêt de mort. Alors il y a trois infirmières qui la visitent et s’occupent d’elle pendant la semaine. J’ai fait tester les trois pour le virus, mais on n’aura pas les résultats d’ici un certain temps. On est un peu dans le noir par rapport à tout ça.  Moi je n’y vais pas depuis plus d’une semaine, ce qui est désolant pour ma mère et moi. Mais on doit prendre les mesures qu’il faut prendre. On va voir comment ça tourne en espérant qu’on va pouvoir passer à travers et que ma mère va pouvoir quitter cette Terre chez elle, de la façon la plus paisible. C’est le défi que je me suis donné depuis que je m’occupe d’elle. Elle a toujours habité chez elle. Et je veux qu’elle habite chez elle jusqu’à la fin. »

***

L’entrevue a été réalisée le mardi 7 avril. Zachary Richard a reçu les résultats de son test pour la COVID-19 vendredi matin. Le résultat : négatif.